300 jobs pour l’aide à la jeunesse

Posté le 11/10/2016  —  Actualité précédente / suivante

Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, qui a bouclé le budget 2017 la semaine dernière, a débloqué 11,3 millions d’euros pour le secteur de l’Aide à la jeunesse, ce qui en fait la compétence la plus refinancée de l’exercice budgétaire.

Cet argent devra permettre de répondre à la problématique des « bébés parqués », ces enfants retirés d’urgence de leur famille et qui finissent hébergés à l’hôpital, faute de places dans des structures adaptées. Seront créés deux centres d’accueil d’urgence qui pourraient prendre en charge 150 enfants par an, le temps de trouver une solution pérenne. Cent nouvelles places en institution (SAAE, « services d’accueil et d’aide éducative ») seront aussi créées, dont cinquante pour les jeunes enfants (et 50 pour des ados). Seront également débloqués 3,5 millions d’euros afin d’ouvrir des places en pouponnières et en crèches. 

Une autre problématique sera également traitée en 2017 : celle des jeunes qu’on nomme « incasables », à savoir des ados qui relèvent à la fois de la psychiatrie et de l’aide à la jeunesse. Un centre d’accueil spécialisé, d’une quinzaine de places, sera aussi créé. Afin de désengorger les structures d’accueil et d’hébergement, une partie du budget sera affectée à 120 prises en charge supplémentaires par les services qui accompagnent de près les jeunes dans leur milieu de vie. Deux services de placement en famille d’accueil d’urgence supplémentaires devraient aussi voir le jour, et cinq services de parrainage seront renforcés.

Au total, ce n’est pas moins de 300 emplois qui seront créés, soit environ 230 dans le secteur subventionné et 60 dans les SAJ et SPJ.

Le Soir, 11 octobre 2017


Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.