Aider le jeune enseignant

Posté le 28/01/2013  —  Actualité précédente / suivante

Dans le cadre de la négociation de l’accord social 2013-2014, la ministre Marie-Dominique Simonet a déposé plusieurs propositions dont l’idée d’un « plan d’accompagnement » pour les jeunes enseignants.

Ce plan, obligatoire, devrait être conclu entre l’école et l’enseignant qui démarre le métier. Le contenu serait libre, chaque direction devant sentir ce qui convient à un novice. Cela peut être une formation complémentaire, l’aide d’un ancien, un suivi spécial par la direction, etc. L’école devra ainsi dialoguer avec le jeune enseignant et entendre les difficultés éprouvées. Le projet n’en est encore qu’à ses débuts, la définition du statut d’un jeune étudiant devant notamment encore être fixée.

D’après les chiffres, 40% des enseignants quittent l’école dans les cinq ans qui suivent leur entrée dans le métier. L’abandon est dû aux conditions générales du métier (profession peu valorisée, élèves difficiles…) mais aussi à la réalité du métier que le jeune enseignant découvre une fois arrivé dans l'école et aux responsabilités qu’il doit endosser dès le départ. 

Le Soir, 28 et 30 janvier 2013

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.