Augmentation des agressions contre les accompagnateurs de train

Posté le 13/11/2018  —  Actualité précédente / suivante

En 2017, la SNCB a recensé 1165 cas d'agressions verbales et physiques à l'encontre de ses agents, ce qui correspond à une augmentation de 11% par rapport à 2016.

Ce sont surtout les accompagnateurs de train qui sont la cible de 90 % des agressions. A l'origine de celles-ci, on trouve généralement les discussions avec les voyageurs qui n'ont pas de titre de transport valable mais aussi les retards de trains ou le manque de places assises. Il s'agit majoritairement de violences verbales mais les violences physiques sont également nombreuses (4 cas sur 10), avec ou sans coups et blessures.

La SNCB réagit à cette augmentation en mettant certaines mesures en place:

  • des formations spécifiques pour aider les accompagnateurs à désamorcer les conflits potentiels avant qu'ils ne dégénèrent;
  • une collaboration accrue avec la Police fédérale et la Police des chemins de fer;
  • une plus grande présence des équipes Securail aux heures critiques;
  • l'installation de caméras dans les gares et les trains;
  • un suivi des accompagnateurs agressés.

Le Soir & L'Avenir, 13 novembre 2018


Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.