Augmentation du travail au noir chez les étudiants

Posté le 26/06/2018  —  Actualité précédente / suivante

Une enquête menée par Randstad sur 1 000 étudiants indique que les étudiants sont de plus en plus nombreux à travailler au noir.

En effet, le nombre d'étudiants qui travaillent au noir a augmenté en 2018, passant de 13% à 17%.

La réglementation relative au travail étudiant a pourtant été assouplie à plusieurs reprises ces dernières années mais commence à montrer ses limites.

Les étudiants interrogés soulignent également l'impact négatif du travail rémunéré sur leurs études, d'autant qu'ils sont nombreux à travailler pendant les heures de cours, répondant ainsi à une demande des employeurs.

Actuellement, un étudiant peut travailler 475 heures par an sous ce statut.

Les secteurs qui ont le plus recours aux jobistes sont:

  • le commerce de détail (21%)
  • l'horeca (17%)
  • le secteur public et non marchand (14%).

L'Avenir, 26 juin 2018


Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.