Des commissaires de surveillance dans les prisons

Posté le 10/07/2019  —  Actualité précédente / suivante

Le Conseil central de surveillance pénitentiaire (CCSP) recherche 350 commissaires de surveillance.

Ce nouveau service a pour mission de contrôler les 35 prisons belges de manière indépendante, avec une attention portée sur le traitement réservé aux personnes détenues. Il soumettra ensuite des avis à la Chambre des représentants et aux ministres concernés.

Pour le CCSP, la première étape est la création de commissions de surveillance au sein de chacune des prisons belges. Ces commissions sont composées de 6 à 18 membres, issus de la société civile (dont au moins deux juristes et un médecin), mandatés pour une durée de 5 ans. Ces membres seront appelés des commissaires de surveillance.

Leurs missions:

  • visiter la prison au moins une fois par semaine;
  • consulter les registres;
  • assurer la médiation entre les détenus et la direction;
  • examiner le droit de plainte des détenus à l'encontre des décisions prises par la direction de la prison.

La création du CCSP et de ces commissions relève d'une exigence internationale datant de 2005 qui n'était jusqu'alors pas respectée par la Belgique.

Plus d'informations sur cette nouvelle fonction sur le site du CCSP.

L'Avenir, 10 juillet 2019

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.