Des jeux vidéo au bureau

Posté le 25/05/2012  —  Actualité précédente / suivante

De plus en plus d’entreprises considèrent le jeu vidéo comme un outil de formation efficace. Les « jeux sérieux » ou « serious games » allient à la fois l’apprentissage et la motivation personnelle. Il existe ainsi des jeux axés sur le leadership ou le marketing stratégique. En Belgique, et en Wallonie en particulier, les « jeux sérieux » sont surtout utilisés par les entreprises telles qu’Audi Brussels (jeu de simulation et de réflexion dans lequel le joueur doit résoudre un certain nombre de problèmes en déambulant virtuellement dans l’usine), Carrefour Belgique (jeu de formation pratique pour caissiers, étudiants ou futurs employés), BNP Paribas (jeu financier virtuel en 3D qui consiste à se mettre dans la peau d’un banquier et accompagner des clients) ou encore Belgacom (jeu axé sur le leadership, pour conscientiser les team leaders à la gestion d’équipe).

Selon l’Idate (Institut de l’audiovisuel et des télécommunications en Europe), le chiffre d’affaire du « serious game » au niveau mondial atteignait 1,5 milliard d’euros en 2010, avec un taux de croissance annuel de 47%. 

Le Vif, 25 mai 2012


Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.