Des mesures contre la pénurie d'ingénieurs

Posté le 25/09/2015  —  Actualité précédente / suivante

Trois fédérations d'entreprises regroupant les secteurs de l'industrie technologique (Agoria Wallonie), de la construction (Confédération Construction Wallonne) et de l'industrie chimique et des sciences de la vie (essenscia Wallonie et essenscia Bruxelles) tirent la sonnette d'alarme: la Belgique francophone manque d'ingénieurs. 

La pénurie est réelle et risque même se s'aggraver puisque ces profils sont de plus en plus recherchés sur le marché du travail alors que le nombre de diplômés (ingénieurs civils, industriels et bio-ingénieurs) ne cesse de diminuer depuis 20 ans. En 2015, on comptait 1.277 diplômés alors qu'il en faudrait 500 de plus pour satisfaire la demande annuelle. 

Les organisations proposent plusieurs mesures pour combler ce manque. Il s'agit d'informer les jeunes à propos des nombreux débouchés des études d'ingénieurs et sur la formation elle-même qui doit, entre autres, renforcer les liens avec le monde économique et la réalité du milieu professionnel. Sept mesures sont détaillées dans une brochure intitulée " Ingénieur, l'atout majeur", disponible en ligne (www.essenscia.be) et qui sera distribuée à tous les acteurs concernés par la formation des ingénieurs. 

L'Avenir, 25 septembre 2015

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.