Deux pistes pour pallier à la pénurie d'infirmiers

Posté le 06/10/2020  —  Actualité précédente / suivante

La pénurie d'infirmiers existe depuis plusieurs années en Belgique et ne fait que s'accentuer. Selon l'Association belge des praticiens de l'art infirmiers (ACN), il manquerait 5000 infirmiers dans notre pays.

Les jeunes sont de moins en moins nombreux à se diriger vers ce métier pourtant porteur, rebutés par la pénibilité du travail, une rémunération trop basse et l'allongement des études à 4 ans.

Pour attirer davantage de personnes vers ce secteur, deux mesures sont sur la table:

1. Ouvrir l'accès à la formation à tous les publics

Les demandeurs d'emploi qui voudraient entamer le bachelier de 4 ans en Haute Ecole pourraient ainsi bénéficier d'une bourse de 1500€ leur permettant de couvrir les droits d'inscription, les frais de déplacements ou de garde d'enfants tout en conservant leurs droits aux allocations de chômage.

Il est également prévu de permettre aux personnes actives et en reconversion professionnelle d'être tout d'abord engagées comme aides-soignants de façon à percevoir un salaire, le temps de suivre le bachelier.

2. Hausse des barèmes

Dès 2021, il est prévu d'augmenter les barèmes des jeunes en début de carrière, de façon à les encourager à se diriger vers les soins infirmiers.

L'Avenir, 6 octobre 2020

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.