Devenir chef n’attire pas les jeunes

Posté le 25/02/2017  —  Actualité précédente / suivante

La société spécialisée dans les services de ressources humaines, Manpower, a mené une enquête auprès de 19 000 membre de la génération Y (20-34 ans) dans 25 pays, dont la Belgique.

Il en ressort que devenir chef ou occuper une fonction de manager n’est visiblement pas une priorité pour la plupart des jeunes travailleurs belges. Ainsi, ils seraient seulement 13 % à aspirer, en priorité, à une fonction de management. Un pourcentage qui est d’ailleurs en dessous de la moyenne mondiale de 22 %, qui reste néanmoins relativement faible. La priorité de cette génération est, avant tout, d’apporter une contribution positive et travailler avec des personnes enrichissantes.

De manière générale, la hiérarchie traditionnelle semble avoir moins la cote. Si deux tiers des interrogés se disent satisfaits de la façon dont ils sont dirigés, un management plus humain serait apprécié. 69 % des jeunes considèrent qu’ils seraient plus à l’écoute s’ils prenaient la place de leur patron. Autre point souligné par Manpower, l’ouverture dont font preuve les plus jeunes, notamment vis-à-vis de la formation. Ainsi en Belgique, 67 % des jeunes mettent la priorité sur le développement de compétences individuelles liées au métier exercé, mais pas uniquement. Une attention particulière existe aussi pour le développement de softskills. Enfin, la durée idéale d’un même poste pour les jeunes interrogés est de deux ans maximum et l’absence de nouvelles perspectives indiquerait qu’il est temps d’aller voir ailleurs.

Références, 25 février 2017

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.