Etude sur les jobs étudiants

Posté le 25/06/2015  —  Actualité précédente / suivante

Une étude de la société de ressources humaines et intérim Randstad menée auprès de 1.000 étudiants, révèle notamment que les étudiants travaillent de plus en plus mais encore trop souvent sans contrat. 

La proportion d'étudiants qui travaillent est de 87%. En été, ils sont 69%. Une forte hausse est toutefois enregistrée pour les jobs étudiants durant l'année scolaire puisque la proportion est passée de 46% en 2010 à 63% cette année. Le nombre d'heures et de jours de travail est également en forte augmentation, avec 48 jours en 2015 contre 37 en 2010. Ce sont les 18-22 ans qui travaillent le plus ainsi que les garçons (52 jours contre 44 pour les filles). Concernant les secteurs, le commerce (30%), l'Horeca et les loisirs (24%) ainsi que la construction (20%) arrivent en haut du podium. Un étudiant sur quatre travaille comme aide dans un magasin, un sur dix est employé administratif et deux sur cent sont serveurs dans les cafés et restaurants. 

Beaucoup d'étudiants travaillent par contre encore sans contrat, surtout chez les moins de 18 ans. Sur l'ensemble des étudiants, le travail au noir concerne entre 10 et 20% des jeunes. Du point de vue des salaires, le montant moyen gagné sur une année est de 2.285 euros (- 3,4% par rapport à l'année dernière). Par ailleurs, les écarts salariaux entre hommes et femmes sont également présents chez les étudiants. Une fille gagnerait en moyenne 1.793 euros par an, contre 2.810 pour un garçon. L'argent gagné est souvent épargné (69% des cas), dépensé pour des voyages (66%) ou sert à l'achat d'un véhicule (18%). Enfin, ils sont 79% à penser que travailler en tant que jobistes est bon pour leur future carrière et 70% pensent que cela ne nuit pas à leurs études. 

Le Soir et L'Avenir, 25 et 26 juin 2015 

 

 

 

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.