Focus sur le métier de médecin légiste

Posté le 30/10/2018  —  Actualité précédente / suivante

En quoi consiste le métier de médecin légiste? Est-ce comme dans les séries télé?

L'objectif premier du médecin légiste est de vulgariser un examen médical pour que les résultats soient lisibles par un magistrat.

Le travail se partage différentes tâches:

  • les visites de patients au cabinet: à la demande d'une autorité judiciaire, le médecin légiste doit évaluer les séquelles dans le cadre d'affaires de coups et blessures, de mœurs ou encore de viols. Son rôle est de constater les lésions sans porter de jugement;
  • les descentes sur le terrain;
  • les examens thanatologiques : il s'agit de l'examen externe et de l'autopsie des défunts. Le but étant d'exclure l'intervention d'un tiers dans le cadre des homicides ou de déterminer la cause et le mode de décès (naturel, accidentel, suicide ou homicide);
  • les témoignages en cour d'assises où le légiste explique les dossiers d'un point de vue médical, fait part de ses constatations et revient sur les lésions observées lors de l'examen.

Ce métier nécessite le respect strict des protocoles et des procédures mais aussi de l'éthique et de la déontologie. L'aspect social est également important lors des contacts avec la famille.

A titre d'exemple, la province de Namur compte seulement deux médecins légistes en activité, ce qui nécessite une très grande disponibilité. En effet, n'étant pas suffisamment nombreux pour instaurer un service de garde bien établi, ils sont tous deux en service permanent.

On constate que de moins en moins de candidats s'intéressent à cette spécialisation de 5 ans après les études de médecine et que seuls un tiers d'entre eux arrivent au bout de leur formation. Pourtant, le métier ne connait pas la routine, les journées étant toutes différentes. C'est aussi un métier où l'on apprend tous les jours d'autant que le métier évolue très vite.

L'Avenir, 30 octobre 2018


Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.