La Défense manque de personnel

Posté le 24/01/2019  —  Actualité précédente / suivante

L'armée belge peine à engager et connaît d'importants problèmes de recrutement.

En effet, chaque année, ce sont environ 2000 militaires qui quittent les rangs pour prendre leur pension, auxquels s'ajoutent les jeunes recrues qui quittent l'armée pendant les deux premières années de service.

Pour quelles raisons la Défense peine-t-elle à recruter?

Les militaires pointent:

  • les conditions de vie difficiles;
  • les jeunes recrues s'engagent pour travailler sur le terrain mais ne peuvent le faire aussi rapidement qu'espéré;
  • les conditions de travail (locaux vétustes...);
  • des lieux d'affectation trop éloignés du domicile;
  • un difficile équilibre entre vie privée et travail.

La Défense envisage différentes alternatives pour pallier à ces éléments:

  • augmenter le télétravail pour les gestionnaires de matériel, les analystes, etc.
  • assurer une meilleure répartition géographique des casernes;
  • mettre en place des formations plus régionales qui permettraient aux militaires de rentrer dans leur famille tous les soirs;
  • rénover les bâtiments.

De plus, des collaborations avec le secteur privé sont envisagées, notamment dans les domaines techniques, ainsi que la mise au point de carrières mixtes qui permettraient de passer du civil au militaire et vice versa. La Défense propose aussi de renforcer son rôle sociétal en attirant les Neets dans ses rangs, c'est-à-dire les jeunes entre 18 et 24 ans particulièrement éloignés de l'emploi.

En 2019, plus de 2000 engagements sont prévus.

Le Soir, 24 janvier 2019

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.