La pénurie de profils digitaux s'aggrave

Posté le 12/01/2019  —  Actualité précédente / suivante

Les entreprises belges font leur transformation digitale mais ont des difficultés à engager des profils digitaux.

Selon Agoria, la fédération des entreprises technologiques, il y avait en moyenne 15 4000 emplois vacants en 2018 dans l'ICT (spécialistes en software, réseaux, applications, web, etc.) mais c'est tout le domaine du digital qui manque de main d'oeuvre.

Les profils les plus recherchés:

  • les spécialises en gestion et analyse de données : recherche, filtrage, création d'algorithmes, présentation de données, etc.
  • les spécialistes en cybersécurité : sécurité des données personnelles, des réseaux, etc.
  • les spécialistes en expérience consommateur : relation client, marketing digital, etc.

Deux éléments peuvent expliquer cette pénurie :

  • le fait que trop peu de jeunes se lancent dans les filières qui mènent à ces métiers;
  • un problème d'inadéquation entre les formations et les besoins de terrain, en grande partie lié à l'évolution rapide de ces technologies.

Les entreprises doivent donc nécessairement former les nouvelles recrues en interne mais elles se doivent aussi d'organiser des formations continues pour leur personnel en fonction. 

Une des nouvelles tendances mise en évidence est la nécessité pour les personnes actives de se continuer former de façon individuelle pour se préparer aux métiers d'avenir, puisqu'une grande partie des métiers actuels ne s'exerceront plus de la même façon dans 5 ou 10 ans.

Le Soir, 12 janvier 2019


Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.