La télélogopédie se met en place

Posté le 02/04/2020  —  Actualité précédente / suivante

Face à l'épidémie de coronavirus qui touche la population, les logopèdes auront désormais la possibilité de poursuivre la prise en charge de certains patients à distance.

Les associations professionnelles qui représentent la profession, l’UPLF et l’ASELF, ont obtenu la reconnaissance officielle d'un système de télélogopédie, qui passera par une plateforme gratuite, sécurisée et cryptée. De cette façon, les logopèdes pourront assurer la continuité des prises en charges qui le permettent, via un système de vidéoconférence.

A charge du logopède d'évaluer quels patients pourront en bénéficier, en tenant compte de certains critères:

  • La pathologie et le type de patient : l’INAMI autorise la télélogopédie pour les patients à partir de 6 ans;
  • La volonté du patient de passer par cette nouvelle technologie;
  • La possibilité, pour le patient, d'avoir accès au matériel informatique et à une connexion internet;
  • Le capacités auditives, visuelles, cognitives, etc. du patient;
  • La possibilité pour le patient comme pour le logopède de disposer d’un endroit calme et qui garantit la confidentialité;
  • La disponibilité d’un tiers pendant la séance, pour les patients qui ne sont pas autonomes;
  • La possibilité, pour le logopède, d'adapter sa prise en charge puisque les manipulations physiques sont exclues.

Guide social,  2 avril 2020

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.