L'aéronautique a besoin de candidats qualifiés

Posté le 13/06/2015  —  Actualité précédente / suivante

Le secteur de l'aéronautique est un secteur en bonne santé. Pour 2015, l'Iata (Association internationale du transport aérien), prévoit une hausse de passagers de 7% et pour répondre à cette accroissement de la demande, les compagnies ont besoin de renouveler leurs flottes parfois vieillissantes au profit d'appareils plus économes et plus performants. 35.000 avions devront ainsi être produits dans les 20 prochaines années. 

Les industriels belges, fournisseurs de longue date d'Airbus mais aussi d'autres constructeurs, ont donc besoin de main d'oeuvre. Mais si les candidats abondent, ils n'ont par contre pas toujours les compétences techniques requises pour décrocher un job dans ce secteur à haute intensité technologique. Outre la pénurie de profils qualifiés, les entreprises doivent également faire face à des besoins de compétences nouvelles liées aux technologies développées ou aux exigences du marché. Elles déploient dès lors des formations en interne ou en partenariat avec des acteurs extérieurs. 

Il apparaît que le besoin de formations ne touche pas seulement les opérateurs mais aussi le personnel d'encadrement. C'est dans ce contexte qu'a été labellisé un projet baptisé "Campuss".Un millier de collaborateurs et une soixantaine de demandeurs d'emploi devraient bénéficier de ce programme de formation sur une période de quatre ans. Trois axes seront ainsi développés: la simulation numérique dans la conception de structures ou d'équipements; les méthodes, procédés et la qualité visant à améliorer l'industrialisation en termes de qualité, de délais et de compétitivité et les soft skills, c'est-à-dire la maîtrise des compétences techniques. 

Références, 13/6/2015


Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.