Le co-sourcing, une alternative à la prépension

Posté le 05/03/2018  —  Actualité précédente / suivante

Le co-sourcing consiste à mettre plusieurs employeurs en réseau pour constituer un pool de collaborateurs pouvant être "échangés".

Le co-sourcing concerne principalement les travailleurs seniors, à quelques années de la pension, qui souffrent de ne plus avoir de perspectives d'évolution et d'une perte de motivation. Pour le travailleur, cela permet donc d'être confronté à un nouveau défi, ce qui peut provoquer un regain d'énergie appréciable.

En Belgique, la plateforme Experience@Work a été lancée en octobre 2015 et permet à de grandes entreprises de prêter leurs travailleurs seniors à d'autres organisations sociales. Plusieurs grands groupes oeuvrant dans des domaines variés se sont déjà prêtés au jeu (banques, assurances, télécoms, associations belges et internationales).

Dans ce cas, le travailleur est payé par son employeur d'origine mais l'organisation sociale qui l'emploie reverse à l'entreprise un salaire équivalent à une fonction junior (soit deux tiers du salaire). Si l'expérience ne fonctionne pas, le travailleur retourne simplement chez son employeur de base. Pour l'entreprise mère, il s'agit d'une solution plus avantageuse que la prépension puisqu'elle ne doit pas prendre en charge de frais de licenciement.

Alter Echos, 5 mars 2018


Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.