Le mal-être des auteurs de documentaire

Posté le 20/06/2017  —  Actualité précédente / suivante

La Maison des auteurs SACD-SCAM publie les résultats d'une enquête menée en 2015 sur les conditions de travail des auteurs de documentaire. Le constat est accablant.

La profession d'auteur de documentaire est un métier de passionnés. Les personnes qui l'exercent ressentent souvent une responsabilité vis-à-vis du public et détiennent un très grand savoir-faire technique. Pour autant, ils dénoncent des rémunérations particulièrement faibles, moins de 300 euros par mois, ce qui les obligent à exercer ce métier comme une activité complémentaire. L'étude de la SACD-SCAM met ainsi en évidence que la plupart des auteurs exercent une autre activité professionnelle, purement alimentaire, pour pouvoir continuer à s'adonner au documentaire.

Les professionnels dénoncent également une certaine lourdeur administrative, liée aux nombreux dossiers à réaliser pour obtenir subventions et diffusion.

La SCAM appelle donc à un financement de l'écriture, des repérages et de la promotion des films ainsi qu'à une redéfinition du statut de ces professionnels.

L'Avenir, 20 juin 2017


Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.