Le personnel infirmier est sous pression

Posté le 04/06/2019  —  Actualité précédente / suivante

Les infirmiers des unités de soins intensifs subissent une charge de travail deux fois supérieure à la norme prévue.

Une étude, effectuée en 2018 dans 16 hôpitaux de la Fédération Wallonie-Bruxelles montre que le ratio actuel est d'un infirmier pour cinq patients alors que l'arrêté royal sur les normes en personnel infirmier aux soins intensifs stipule qu'il faut respecter un ratio d'un infirmier pour trois patients.

Le travail aux seins des unités de soins intensifs a fortement évolué au cours des dernières années: les patients sont de plus en plus âgés et souffrent souvent de plusieurs maladies.  Les durées de séjour étant raccourcies, les soins sont de plus en plus complexes et nécessitent une surveillance plus étroite du patient. Sans parler des tâches administratives qui occupent 15% du temps de travail d'un infirmier.

L'Association francophone des infirmiers de soins intensifs SIZ Nursing appelle donc à une revalorisation du métier et à une révision de la norme en personnel, qui date de 1998.

L'Avenir, 4 juin 2019

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.