Le secteur de la construction veut attirer les jeunes

Posté le 06/04/2019  —  Actualité précédente / suivante

La Confédération construction wallonne (CCW) veut valoriser l'image des métiers de la construction auprès des jeunes.

Le constat est identique depuis plusieurs années : le secteur de la construction fait face à une pénurie importante de main-d'oeuvre qualifiée (5000 postes sont actuellement à pourvoir dans la construction wallonne). Les métiers les plus concernés sont les couvreurs, les voiristes, les conducteurs d'engins de chantier, les sani-chauffagistes, les électriciens, les maçons, les menuisiers, les chefs de chantier et les métreurs-déviseurs. Pour l'avenir, le Bureau du Plan prévoit un besoin de 6000 travailleurs supplémentaires d'ici 2024, notamment en raison de la croissance des activités de rénovation énergétique des bâtiments.

Les filières de formation semblent désertées par les jeunes, qu'il s'agisse des écoles secondaires, des centres de formation professionnelle ou même de l'alternance qui enregistre une basse de 27% des inscriptions dans la construction entre 2011 et 2018.

Les causes de ce désintérêt:

  • des clichés persistants : travail difficile, dangereux, sale ou pour les garçons uniquement alors que les métiers connaissent d'importantes évolutions technologiques qui les rendent plus accessibles.
  • un manque d'information des jeunes et de leurs parents : il est en effet possible de se former dès 15 ans, notamment via l'alternance.

Pourtant, les métiers de la construction bénéficient d'un salaire attrayant (environ 2398,37 euros brut mensuel) auquel s'ajoutent les primes liées à l'ancienneté, les indemnités complémentaires en cas d'intempéries ou de chômage temporaire, etc.

Le CCW souhaite attirer les jeunes vers le secteur de la construction et mène actuellement une campagne de recrutement qui passe notamment par les réseaux sociaux; accompagnés du #jeconstruismonavenir, les messages s'adressent aux 15-25 ans sous la forme de témoignages de professionnels de terrain.

Références, 6 avril 2019

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.