L'économie collaborative attire les étudiants

Posté le 06/10/2018  —  Actualité précédente / suivante

Pour les plateformes d'économie collaborative, les étudiants sont devenus des acteurs indispensables.

Livrer des repas, effectuer quelques travaux de jardinage, les étudiants qui réalisent ces petits jobs sont de plus en plus nombreux. Selon une enquête réalisée par Deliveroo, 75 % de leurs coursiers ont moins de 25 ans et 55 % sont étudiants.

Ce qui attire les jeunes? Une très grande flexibilité qui permet de travailler en fonction des besoins et du temps disponible et sans patron direct. 

A noter que la loi De Croo sur l'économie collaborative encadre ce type de travail depuis l'année dernière. Cette loi permet que les revenus issus de l'économie collaborative soient défiscalisés mais le travailleur doit avoir un statut (étudiant, indépendant, pensionné ou demandeur d'emploi). Or, certains continuent à travailler après leurs études, sans aucun statut ni protection.

Concrètement, la loi De Croo permet désormais de gagner maximum 6130 euros par an de revenus nets. Si la personne gagne davantage, elle doit prendre un statut spécifique comme celui d'indépendant complémentaire et payer des cotisations sociales sur les revenus supplémentaires.

Le SPF Economie a publié la liste des entreprises concernées par la loi De Croo, consultable en ligne.

Références, 6 octobre 2018


Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.