Les éducateurs en milieu scolaire, plus que des surveillants

Posté le 04/07/2019  —  Actualité précédente / suivante

La Fédération Wallonie-Bruxelles a adopté un arrêté fixant le profil de fonction des éducateurs actifs dans l'enseignement secondaire ordinaire et spécialisé.

Pour ces éducateurs, il s'agit d'une forme de reconnaissance de leur fonction spécifique, complémentaire à celle des enseignants.

Déjà en 2016, les titres recommandés pour travailler en tant qu'éducateur dans le milieu scolaire avaient été balisés (nécessité d'avoir un bachelier d'éducateur spécialisé). Cet arrêté va plus loin en reconnaissant à l'éducateur un rôle social basé sur le climat de confiance, la médiation, la communication non violente, l'empathie et le dialogue.

Le travail administratif de l'éducateur (prise des présences, gestion des retards et des absences, contacts avec les familles) reste bien présent. Mais, à cela, s'ajoute un travail socio-éducatif important.

Ce qui va changer:

  • l'éducateur est le référent d'un groupe classe : gestion des temps et espaces transitionnels (midi, intercours, réfectoire, cour de récréation, abords de l'école...);
  • il travaille sous la responsabilité de la direction mais en contact direct avec les parents, les intervenants extérieurs, le centre PMS, les professeurs, etc.;
  • il participe à l'élaboration du règlement d'ordre intérieur;
  • il joue un rôle actif dans la prévention de la violence et du harcèlement et met en oeuvre une politique de prévention des assuétudes;
  • il devient un membre de droit du conseil de classe : avec voix délibérative pour les questions disciplinaires et voix consultative pour la délibération de juin.

Ce profil de fonction s’imposera dans tous les établissements et dans tous les réseaux dès le 1er septembre 2019.

Le Soir, 4 juillet 2019

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.