Les maths, point faible des élèves francophones

Posté le 03/10/2014  —  Actualité précédente / suivante

D'après les résultats définitifs des évaluations externes organisées en juin en fin de primaire et en secondaire, les mathématiques restent le point faible des élèves francophones. 


Au CEB (Certificat d'étude de base) passé en fin de 6e primaire, si on considère les épreuves isolément, les taux de réussite sont de 97,9% en éveil, 94,9% en français et 90,9% en maths. Le score moyen est de 77,7% en éveil, 72,5% en maths et 72,2% en français. Sur les 66,9% d'élèves en échec dans une seule matière, 49,4% le sont en maths, contre 16% en français et 1,5% en éveil. 

Dans le secondaire, le taux de réussite en maths pour le CE1D (Certificat d'études du 1er degré) est de 60,7%, contre 81,3% en français et 65,8% en langue moderne. Les scores s'élèvent quant à eux à 55% en maths et 64% en français. 

La Libre et Le Soir, 3 octobre 2014  
 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.