Pénurie de chauffeurs et menace sur le secteur logistique

Posté le 19/10/2013  —  Actualité précédente / suivante

Selon les chiffres avancés par l'UPTR (l'Union professionnelle du Transport et de la Logistique), les firmes de transport et les entreprises logistiques pourvoient 80.000 emplois directs en Belgique. Employés, ouvriers de logistique ou encore chauffeurs sont ainsi concernés. Or, selon l'UPTR, le vieillissement chez ces derniers risque d’entraîner une forte demande de remplacement d'ici 10 ans.


On compte 60.000 missions d'ouvrier et 20.000 d'employé. Six ouvriers sur dix relèvent du "personnel roulant" et les 40% restants sont des ouvriers de la logistique, principalement des magasiniers. D'ici quelques années, un énorme déficit de chauffeurs poids lourds risque de se faire sentir en raison, notamment, du vieillissement de ces derniers (la moitié d'entre eux ayant plus de 45 ans). 

Par ailleurs, les entreprises logistiques ont également de plus en plus besoin de candidats avec un diplôme de niveau supérieur. L'organisation du transport aujourd'hui demande des solutions innovantes et des idées créatives. Les managers doivent appréhender toutes les facettes du transport: gestion de l'import et de l'export, stock et distribution de biens, communication en langues étrangères, législation, assurance, etc. 

Jobat, supplément au journal L'Avenir, 19 octobre 2013 


 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.