Pénurie de main-d'oeuvre dans la construction

Posté le 12/05/2018  —  Actualité précédente / suivante

L'Association des entrepreneurs belges de grands travaux (ADEB) sort son cinquième baromètre et pointe un manque de main-d'oeuvre qualifiée.

En Belgique, 92 % des entreprises du secteur des grands travaux souhaitent engager du personnel mais 57 % d'entre elles craignent de ne pas trouver le personnel qualifié. Une augmentation de 3,9 % de l'effectif  a déjà été réalisée en un an mais l'Adeb estime qu'il manquera 9 000 ouvriers supplémentaires si touts les grands projets d'infrastructures planifiés se mettent en place simultanément.

Le manque de main-d'oeuvre qualifiée peut s'expliquer par différents éléments:

  • le manque de qualification ou de formation technique. Par exemple, le secteur recherche de nombreux ingénieurs mais il estime qu'ils ne sont pas suffisamment préparés à travailler dans le domaine;
  • le manque d'attractivité du secteur;
  • la pénibilité du travail;
  • les salaires.

Références, 12 mai 2018


Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.