Priorité aux personnes handicapées

Posté le 02/01/2013  —  Actualité précédente / suivante

Depuis le 1er janvier, les instances fédérales qui souhaitent engager de nouveaux collaborateurs devront recruter davantage de personnes handicapées afin d'atteindre le quota de 3% établi en 2007. Leur nombre devrait ainsi doubler à l'avenir. 

En cas d'engagement, les employeurs devront consulter en priorité la réserve de recrutement reprenant l'ensemble des personnes en situation de handicap ayant réussi l'examen d'entrée général à la fonction publique. Cette liste de recrutement est encore trop peu consultée même si l'effectif de personnes handicapées augmente dans les services fédéraux, passant de 0,95% en 2009 à 1,37% en 2012. Seules six instances fédérales ont atteint le quota : l'Institut pour l'égalité des femmes et des hommes (5,39%), le ministère de la Défense (4,06%), l'Institut royal du patrimoine artistique (3,35%), le SPF Economie (3,32%), le Fedict (3,09%) et la Régie des bâtiments (3,06%). 

Selon l'Awiph, les discriminations à l'embauche existent. Les employeurs sont encore trop réticents et entretiennent des préjugés à l'égard de ces personnes. D'après l'Agence, 80% des 566 024 personnes handicapées reconnues en Belgique sont sans emploi et leur taux de chômage est 2 à 3 fois supérieur à la moyenne.  

L'Avenir, 2 janvier 2013
 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.