Recrutement de masse dans le secteur du gardiennage

Posté le 30/03/2019  —  Actualité précédente / suivante

Les sociétés de gardiennage belges prévoient de nombreux recrutements en 2019: 1000 personnes chez Securitas, 1500 collaborateurs pour G4S...

Depuis les attentats de 2016, les besoins en matière de sécurité ont fortement augmentés, essentiellement en ce qui concerne les lieux critiques comme les aéroports, les centrales nucléaires et l'événementiel.

Le métier d'agent de gardiennage évolue également vers la médiation ou l'installation et l'usage de nouvelles technologies comme les caméras intelligentes. De plus, depuis la Loi Jambon (2017), les agents de gardiennage réalisent des tâches qui étaient affectées à la police comme la fouille de certains lieux, les contrôles d'accès, la sécurité intérieure des palais de justice, la sécurité des casernes militaires, etc.

Les profils les plus recherchés sont les techniciens qui possèdent une formation en électricité, capables d'installer les dispositifs de surveillances tels que caméras, alarmes, dispositifs de contrôle d'accès, alarmes incendie, etc.

Les postes d'agents de sécurité classiques sont aussi à pourvoir et sont accessibles à tous. Les seules conditions sont de passer un examen médical, d'avoir un casier judiciaire vierge et d'être citoyen de l'Union européenne. Une formation est par contre obligatoire.

Les sociétés de sécurité misent aussi sur le recrutement de femmes, tout à fait à même de réaliser les tâches de sécurité et indispensables lors de fouilles corporelles puisque les femmes ne peuvent être fouillées que par une personne du même sexe.

Une des raisons qui explique le manque actuel de personnel est liée aux conditions de travail parfois difficiles, comprenant des horaires décalés. Le secteur du gardiennage tempère cependant les choses en avançant un argument financier puisque le salaire moyen d'un agent de gardiennage est de 13 euros/heure, auquel il faut ajouter les primes liées au travail de nuit ou le weekend, ce qui peut aller de 1500 à 1700 euros net par mois.

Références, 30 mars 2019

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.