Réforme de la formation des enseignants

Posté le 19/05/2015  —  Actualité précédente / suivante

Entamée sous l'ancienne législature, la réflexion sur la formation de l'enseignant se poursuit. La réforme casserait la séparation entre les instituteurs préscolaires, primaires, régents et agrégés et permettrait une plus grande flexibilité dans l'affectation des enseignants entre les niveaux d'enseignement. 

Ainsi, l'enseignant préscolaire pourrait, à l'avenir, enseigner aussi en 1ère et 2e primaires, tandis que les instituteurs de primaire pourrait travailler en 3e maternelle. Quant au régent, affecté aujourd'hui au secondaire inférieur, il pourrait enseigner en 5e et 6e primaires alors que le titulaire d'une agrégation ou d'un master à finalité didactique pourrait enseigner dès la 3e secondaire. La formation des enseignants reposerait toujours sur quatre filières mais elles se chevaucheraient: la filière 1 permettrait d'enseigner des maternelles jusqu'en 2e primaire; la filière 2, de la 3e maternelle à la 6e primaire; la filière 3, de la 5e primaire à la 3e secondaire et la filière 4, de la 3e secondaire à la 6e. Les filières 1 et 2 proposeraient des formations "généralistes pluridisciplinaires". La filière 3 proposerait des "familles de disciplines apparentées" et la filière 4 proposerait une formation "mono ou bidisciplinaire". 

Le texte prévoit également de faire passer toutes les formations à 5 ans. Si cela ne change rien pour les licenciés, la situation est différente pour les instituteurs et régents. Une possibilité envisagée est de rester à une formation à 3 ans mais qui pourrait être poursuivie par l'étudiant une fois entré dans le métier. Cela lui permettrait d'être sensibilisé à d'autres formations telles que celles sur les difficultés d'apprentissage, par exemple. 

Le prochain rapport est attendu pour le mois de septembre et le travail décrétal devrait commencer au début 2016 avec possible entrée en vigueur à l'année scolaire 2016-2017 ou la suivante. 

Le Soir, 19 mai 2015 

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.