Sanctions: premier bilan au Forem

Posté le 23/02/2017  —  Actualité précédente / suivante

Depuis janvier 2016, le Forem est compétent pour le contrôle de la disponibilité des chômeurs sur le marché du travail, compétence qui était jusque-là assurée par l’Onem. Les premiers chiffres wallons du contrôle et des sanctions «chômage» sont sortis.

On y apprend que plus de 81,36% des jeunes en stage d’insertion ont été évalués positivement l’an dernier pour leur recherche active d’emploi. En tout, 66 319 jeunes de moins de 25 ans en stage d’insertion ont été évalués.
Quant au contrôle de la recherche active d’emploi pour ceux qui sont déjà bénéficiaires d’allocations de chômage ou d’insertion, l’évaluation a concerné 48 842 décisions, dont 30 164 (61,76%) étaient positives. Et donc plus de 38% d’évaluations ont été négatives (18 678 décisions), 915 personnes ont été exclues.
Enfin, en ce qui concerne la disponibilité passive ou chômage « volontaire », 13 540 bénéficiaires d’allocations ont été convoqués pour un contrôle. Plus de 45% ont moins de 30 ans. Dans ce cadre, le Forem a pris 8 574 décisions, dont 5 992 associées à une infraction.

L’Avenir, 23 février 2017

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.