Travailler comme plongeur au Service public de Wallonie

Posté le 03/01/2020  —  Actualité précédente / suivante

En 2019, la cellule de plongeurs du Service public de Wallonie a réalisé 200 interventions, soit 50 de plus que ces dernières années.

La cellule de plongeurs du SPW existe depuis 2013 et compte actuellement 10 personnes. Ses missions sont variées, allant de l'inspection d'ouvrages d'art (écluses, barrages, etc.) à de petits travaux d'entretien. Ils interviennent principalement sur les voies navigables, dans une eau a six degrés et avec parfois une très faible visibilité.

L'équipement est conséquent : combinaison étanche, gilet équipé de plombs, bloc d'air, chaussures, matériel divers (lampe, couteau, etc.) casque et narguilé (cordon qui relie le plongeur à la camionnette en surface), le tout pour un poids total de 45 kg.

Les plongeurs travaillent de jour comme de nuit et toujours en équipe de trois : un plongeur, un plongeur de secours et un chef opérateur hyperbare.

En Wallonie, la seule formation adaptée permettant d'accéder au métier de plongeur est organisée par l'IFAPME de Dinant.

L'Avenir, 3 janvier 2020

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.