Un "Plan Emploi" en douze mesures

Posté le 18/06/2018  —  Actualité précédente / suivante

Le ministre Pierre-Yves Jeholet présente son "Plan emploi" dont l'objectif est d'atteindre le plein-emploi en 2025.

Douze mesures vont être mises en place:

  • IFAPME: renforcement de l'enseignement en alternance pour mieux répondre aux besoins des entreprises et mise en place d'un cours préparatoire pour les jeunes qui s'inscrivent sans idée de contrat
  • Plan formation-insertion : une simplification du PFI est prévue, via un décret qui devrait être déposé le 5 juillet. Se basant sur la relation de confiance avec l'entreprise, les contrôles seront aléatoires et non plus systématiques mais, en cas de défaut, les sanctions seront plus sévères. L'entreprise définira un parcours personnalisé de formation et restera dans l'obligation d'engager le candidat
  • Organisation de formations sur mesure par le Forem, pour les entreprises qui en font la demande. Ce qui permettra de répondre aux pénuries importantes de main-d'oeuvre dans un métier ou un secteur particulier
  • Défiscalisation des heures supplémentaires pour les travailleurs qui exercent certains métiers en pénurie. Cette décision dépend du Fédéral et devra être discutée et validée prochainement
  • Ouverture de la plateforme "matching" via le site du Forem, permettant aux employeurs de rechercher des profils correspondant à leurs critères dans une base de données de demandeurs d'emploi
  • Dossier unique informatisé : déjà opérationnel au Forem, il devrait s'ouvrir prochainement aux autres acteurs de l'insertion (CPAS, ALE, organismes d'insertion ou de formation). Le citoyen pourra également le mettre à jour en fonction de ses actions d'insertion
  • Les absences aux convocations du Forem seront dorénavant sanctionnées, sauf si elles sont dûment justifiées (voir liste des motifs admis)
  • un incitant financier de 350 € nets sera proposé au demandeur d'emploi qui s'engage et réussit une formation menant à un métier en pénurie. Le ministre Jeholet attend l'accord du Fédéral pour défiscaliser cette somme
  • les jeunes vont dorénavant être convoqués aux "mardis d'avenir" qui se présenteront sous la forme de séances d'informations sur les métiers en pénurie en vue d'une entrée en formation. Consultez le planning des prochains "mardis d'avenir"
  • Création d'un statut spécifique pour les publics les plus précarisés qui, malgré leur volonté, ne sont pas en capacité d'intégrer le marché du travail en raison de problèmes psychomédicosociaux. Ce stratut leur évitera d'être "activé" durant deux ans
  • Redessiner le paysage des opérateurs d'insertion pour éviter les chevauchements. Chaque organisme aura un public-cible avec lequel il travaillera prioritairement
  • Simplification des procédures et des délais de traitement des demandes de subvention des entreprises dans les dispositifs "Sesam" et "Airbag" en cours.

L'Avenir, 18 juin 2018


Ce site est un site d'information belge francophone sur les métiers.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.