Aïmad Doughan,
Manager / Digital artist

Interview réalisée en août 2009

En quoi consiste votre activité au quotidien ?

La compagnie Mindtaste réalise différents projest audiovisuels dans divers secteurs: le dessin animé, la publicité, le vidéo clip et enfin le contenu visuel (video content) de spectacles. Notre boite travaille avec de nombreux artistes belges tels que Joshua et Léopold Nord. Elle collabore aussi avec d'autres compagnies et asbl telles qu'AKAMUSIC et Amnesty International.Mon métier consiste en plusieurs spécificités : le montage, les effets spéciaux, l'habillage graphique de notre site internet et la gestion IT du matériel de la compagnie. En plus de mes activités, je suis responsable de la prospection, des plannings des projets et de la post production (montage, effets spéciaux, motion graphic, rendus,etc.). J'organise le travail avec mes 2 associés : Emre Olcayto s'occupe de la partie tournage et réalisation et Benjamin Reul gère la 3D. Enfin, selon l'ampleur des projets, on renforce, via nos contacts, nos différents secteurs: Tournage, 3D & Compositing.

Avant tout, il faut être passionné par ce que l'on fait. Il est également important de savoir s'organiser afin de respecter les deadlines. Les notions de travail en groupe et d'apprentissage sont très présentes: c'est un boulot qui demande de faire preuve d'humilité et d'une grande exigence envers soi-même. Enfin, l'une des qualités requises pour exercer ce métier est d'être à l'écoute des volontés des clients.

Quels sont les avantages et inconvénients de votre métier ?

Un des plus grands avantages est de travailler sur des projets de grande envergure, comme des clips internationaux ou des dessins animés pour enfants. C'est valorisant et cela me permet de voyager dans différents pays. De plus, je découvre tous les jours de nouvelles tendances artistiques et je rencontre des personnalités "marquantes" telles que Britney Spears, Céline Dion, Franco Dragone ou encore Joshua. Un des avantages également est de se sentir comme au sein d'une famille, avec les autres coordinateurs du projet. C'est un milieu assez convivial. Dans ce métier, il faut se tenir au courant des dernières nouveautés techniques, les tester et les apprendre: cela peut être vu comme un inconvénient. En effet, je suis constamment obligé de me documenter sur les nouveaux logiciels et cela exige beaucoup de recherches en dehors des heures de travail. De plus, les horaires peuvent être très difficiles en période de rush et il y a peu de vacances.

Quel est l'horaire de travail ?

J'ai un horaire assez varié : cela va de 32h à 36h par semaine mais, en période de rush, je travaille parfois de 40h à 48h par semaine.

Quelles études avez-vous suivies pour accéder à votre profession ?

J'ai fait un graduat en section 3D à la Haute Ecole Albert Jacquard de Namur.

Quel a été votre parcours professionnel ?

Depuis 2004, j'ai travaillé pour différentes sociétés en effectuant des travaux très diversifiés. J'ai travaillé sur des projets artistiques : vidéos clips, animations pour la publicité, mais j'ai également contribué à la réalisation d'un scanner médical en 3D! Récemment, j'ai travaillé pour Franco Dragone qui réalisait la tournée Circus de Britney Spears. J'ai été engagé en tant que concepteur graphique.

Pourquoi avez-vous choisi ce métier ?

Je suis un passionné du 7e art, de la technologie informatique et des images de synthèse...Et surtout, j'aime le travail en équipe.

Que diriez-vous à un jeune qui souhaite se lancer dans cette voie ?

Soyez motivés car cette voie est très difficile, tant sur le plan humain que sur le plan physique. Un très bon conseil : préparez vos thermos de café! Malgré l'énergie que cela demande, le jeu en vaut la chandelle. Comme on ne connait pas tout - et surtout pas dans ce métier vu que la technologie évolue constamment - , restez humbles et professionnels. Sachez quelle place vous occupez : chaque personne est un maillon de la chaine dans le bon fonctionnement d'un projet.

Avez-vous une anecdote à raconter ?

Quand je suis parti aux Etats-Unis cet hiver pour la tournée de Britney Spears, lors de la répétition générale, toute l'équipe technique a dû faire semblant d'être un public de fans hystériques afin de pouvoir effectuer des tests sons....Vous voyez, il faut être prêt à tout dans ce métier !

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.