Anonyme, Animatrice

Interview réalisée en janvier 2007

Interview d'une animatrice aux Cliniques de l'IPAL, site Valdor.

Quelles sont les activités que vous organisez avec les personnes âgées ?

Elles sont nombreuses, variées et relèvent de l’occupationnel. J’organise des jeux de société, de la lecture, des jeux de quilles ou de ballons, des activités culinaires ou musicales. Je cherche des chansons de leur époque et nous les écoutons, ils essayent de retrouver le nom du chanteur, fredonnent des airs, etc. J’organise aussi, une fois par mois, les anniversaires et les petits cadeaux de Noël. Les activités ne sont pas toujours collectives, certains résidents sont alités et je passe du temps avec eux, individuellement.

Comment êtes-vous perçue par les personnes âgées ?

Comme la gentille de service! Je ne viens ni pour un soin ni pour faire leur toilette. J’ai le beau rôle et je suis toujours accueillie avec le sourire.

Comment définiriez-vous votre rôle ?

Je suis leur dame de compagnie! Certains ne souhaitent pas faire une activité mais j’ai le temps de m’asseoir près d’eux, de leur tenir la main et discuter un moment avec eux.

Votre métier est-il une vocation ?

Non, pas tout. J’ai d’abord fait des études d’aide-soignante puis d’éducatrice. J’ai travaillé comme aide-soignante en maison de repos puis comme éducatrice dans un hôpital psychiatrique. Puis mon poste a été créé, la direction cherchait une animatrice avec toute la gestion du service : planifier les activités, gérer le budget annuel des activités, faire les demandes à la Direction pour organiser des sorties, acheter du matériel, etc. Au début, je ne voulais pas de ce poste, puis j'ai été choisie, il y a de cela trois ans et j'en suis aujourd'hui tout à fait ravie.

Quelles sont les qualités nécessaires pour exercer votre métier ?

Tout d’abord la patience puis l’écoute, la gentillesse, l’empathie.Il faut souligner également qu’il ne faut jamais se « braquer » sur les activités, ne pas vouloir les organiser à tout prix.Parfois, elles fonctionnent à merveille et d'autres fois, elles ne donnent rien du tout! Il faut, par contre, toujours privilégier la présence et l’écoute des gens. Ce n’est pas le résultat qui compte mais leur participation et donc leur bien-être.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.