Ariane Fransissi,
Conceptrice-dessinatrice de produits aéronautiques

Interview réalisée en décembre 2013

Pourquoi avoir choisi des études sur l'aéronautique?

L'aéronautique est un domaine qui me passionnait depuis toute petite. Je me suis donc naturellement tournée vers le bachelier en aérotechnique lorsque j'ai dû faire mon choix dans les études supérieures. Et comme j'avais un intérêt déjà très marqué pour la mécanique, c'est tout naturellement que j'ai choisi l'option construction qui abordait également la structure des aéronefs.    

Et comment êtes-vous devenue conceptrice-dessinatrice ? 

L’option construction comprenait des cours de dessin complémentaires à la formation commune. Après mes études, j'ai été engagée chez GDTech, une entreprise spécialisée dans les hautes technologies. J'y suis restée six mois : j'ai pu travailler sur un projet d’hélicoptère ULM ainsi que sur d’autres projets divers. Ensuite, j’ai été envoyée en consultance chez Techspace Aero où je travaille encore actuellement.

Pouvez-vous nous présenter brièvement votre société ? 

Techspace Aero est un expert reconnu mondialement dans la conception, le développement, la production et l’assemblage des compresseurs basses pressions et enceintes de paliers avants de turboréacteurs.

Qu'y faites-vous actuellement ?  

Je travaille sur les enceintes de palier du moteur LEAP-X (partie statique du moteur) avec le logiciel CATIA.

Quelles compétences sont nécessaires pour exercer comme dessinatrice dans le milieu industriel ?

Avoir de bonnes notions du milieu technique et de la mécanique en général, ainsi qu’un esprit logique mais aussi avoir une bonne maîtrise des règles de dessin et du logiciel CATIA.

Qu'est-ce qui vous plaît dans votre métier? Et qu'est-ce qui vous plaît le moins ? 

J’aime beaucoup partir de la feuille blanche pour ensuite pouvoir créer quelque chose qui « tient la route » et qui correspond à toutes les exigences requises. J’aime moins le fait de ne pas avoir de vision d’ensemble du projet étant donné que l’on travaille sur des parties de moteur seulement et non sur un ensemble complet.

Quelles qualités indispensables faut-il avoir pour exercer votre métier ? 

Beaucoup de logique, un bon esprit d’équipe, de bonnes notions du milieu technique et de la mécanique en général mais aussi et surtout de l’imagination ! 

Suivez-vous régulièrement des formations? 

J'ai suivi deux formations de dessin, toutes les deux au centre de compétence WAN à Gosselies. La première concernait la cotation fonctionnelle et la deuxième était une formation expert CATIA. 

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.