Axel Dufranne,
Technicien en matériaux composites en aéronautique

Interview réalisée en décembre 2013

Quelle formation avez-vous suivie ? 

J'ai suivi la formation "technicien en construction aéronautique" au sein du centre de compétence WAN à Gosselies. Il s'agissait d'une formation très générale, un peu "touche-à-tout" dans le secteur.
  

Pourquoi et comment est né cet intérêt pour les matériaux composites ? 

Je suis passionné depuis l'enfance par l'aéromodélisme, discipline qui utilise diverses techniques : les moteurs à élastiques, à moteurs à réaction miniatures, le carton mais aussi les matériaux composites. La formation que j'ai suivie au WAN abordait justement ces matériaux bien particuliers, et c'est ce qui m'a donné l'envie de travailler plus spécifiquement dans ce secteur. Aujourd'hui, j'ai la chance d'exercer la fonction de technicien spécialisé en composites pour la  SONACA. 

En quoi consiste votre métier ?

Je suis chargé du moulage des panneaux carbone pour A380 et A400M. Le carbone s'impose de plus en plus comme le matériau n°1 dans l'aéronautique pour ses qualités spécifiques. Son principal avantage est qu'il apporte entre 20 % et 40 % de gain en masse par rapport à l'aluminium selon le type de pièce. Dans le cadre de ma fonction, je moule surtout des panneaux sandwichs. Il s'agit de panneaux opaques composés de deux panneaux enserrant "en sandwich" un noyau isolant.
 

Pouvez-vous nous donner des exemples concrets de tâches que vous avez dû effectuer ? 

J'ai œuvré à la confection du plus grand panneau sur A400M avec trois nids d'abeilles qui se trouve sur le premier bord d'attaque de l'appareil. Les structures en nid d’abeilles sont comparables aux alvéoles d’abeilles ou de guêpes. Elles servent à renforcer la résistance d’un élément tout en garantissant une légèreté maximale. Les nids d’abeilles peuvent être constitués d’aluminium, de papier carton ou de matière plastique synthétique.

Quels outils utilisez-vous dans l'exercice de votre métier ? 

Des outils traditionnels comme des ciseaux et cutters mais aussi des plus spécifiques, comme une palette de moulage. 

Est-ce une profession d'avenir ? 

Oui, de plus en plus d'avions utilisent ces matériaux. Les composites prennent beaucoup d'importance dans le secteur car il s'agit de matériaux plus légers, plus résistants et plus isolants. La demande en techniciens spécialisés risque donc d'augmenter.     

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.