Benoît, Agent d'assurance indépendant

Quelle est votre formation ? 

J'ai été diplômé en menuiserie à Saint-Laurent en 1954. 

Quel est votre parcours professionnel ? 

Après 10 années de travail comme contremaître en menuiserie, les ouvriers me demandaient régulièrement de m'occuper de leurs papiers et ce, dans tous les domaines. J'ai été approché par un inspecteur de la compagnie les AP assurances qui m'a proposé de travailler après journée pour cette compagnie. Après de multiples refus, et comme il insistait toujours, je l'ai mis au défi de me prouver le côté social de ce métier. Il l'a fait et je me suis lancé. J'exerce cette profession à titre exclusif. 

Qu'est-ce qui vous a motivé à choisir le statut d'indépendant ? 

Ma structure personnelle, l'envie d'être responsable et particulièrement réaliser le défi de croire que ce beau métier, permettant l'étude en permanence, pouvait être fait par idéal social et démocrate "sans voler ses clients". 

Quelles sont, selon vous, les qualités indispensables pour exercer votre profession ? 

Par ordre d'importance: tenir ses promesses, avoir les compétences et aimer apprendre continuellement, l'accueil, le contact. 

Quelle est la "journée-type" d'un agent d'assurances indépendant ? 

Il n'y a pas de journée type, chaque assureur indépendant organise son temps en fonction du travail à réaliser, des sinistres survenus, des rendez-vous pris et de sa vie de famille. 

De quelle façon recevez-vous vos clients ? 

Comme le 1er jour, en écoutant avec compétence, en pensant en premier lieu à l'intérêt du client qui me parle. Analyser, souvent lui expliquer ses droits, puis conclure, décider et agir sans rien négliger envers lui, sans le moindre paternalisme si possible. 

Aujourd'hui, lors du recrutement d'agents d'assurances, le niveau de formation exigé est de plus en plus important : qu'en pensez-vous ? 

Aujourd'hui, en effet, il vaut mieux avoir un solide bagage. Les matières traitées se sont étoffées et multipliées. Ce que j'ai pu apprendre au fur et à mesure des années et des modifications légales doit être maintenant connu dès l'entrée dans le métier pour être directement opérationnel. Sans parler des matières de banque-assurance. 

Quels sont les avantages et inconvénients de votre profession ? 

Un des inconvénients est sans conteste la charge de travail dans des horaires qui peuvent être lourds. Néanmoins, j'en retire des avantages comme la reconnaissance des gens que j'aide, une grande indépendance, la pratique d'un métier en perpétuel changement. 

Quels conseils donneriez-vous aux jeunes ? 

C'est un métier que je ne peux que conseiller pour son côté social, de service, et permettant de développer des contacts humains. 

Quel est votre mode de rémunération ? 

Comme je suis en société, je suis rémunéré par un salaire fixe de gérant.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.