Carole Demelenne, Vendeuse

Interview réalisée en janvier 2007

Carole DEMELENNE est vendeuse chez Exception depuis 9 ans.

En quoi consiste votre activité au quotidien ?

La journée commence par l’entretien du magasin, à tour de rôle : aspirer, nettoyer, ranger. Ensuite, l’activité principale commence : s’occuper de la clientèle, vendre, conseiller,… Au moment des collections, d’autres tâches s’ajoutent : porter et vérifier les colis, les déballer, étiqueter les vêtements, les placer dans les réserves,… C’est un boulot très diversifié au quotidien (vente, colis, conseils, gestion du stock, mise sur cintre, mise en rayon) et dans le temps (soldes et collections). Pour la mise en place dans l’étalage, nous faisons appel à un étalagiste. En fin de journée et à tour de rôle, on compte la caisse.

Quelles sont les qualités attendues dans votre  profession ?

Un très bon contact avec la clientèle semble être la qualité principale : on doit pouvoir s’adapter à toute la clientèle. Il est nécessaire d’avoir beaucoup de diplomatie et de sensibilité : sentir ce que la personne vient chercher, ce dont elle a besoin. Il est certain que la maîtrise de plusieurs langues est un atout. Je ne pense pas que des qualités artistiques soient indispensables mais, c’est sûr, il faut aimer le monde de la mode. J’ajouterais qu’il faut être observateur et vigilant car le vol est énorme dans ce domaine. Et comme pour tous les métiers, être courageux et surtout, aimer ce qu’on fait et y prendre du plaisir. 

Quels sont les avantages et inconvénients de votre métier ?

Pour moi, commencer tard (10h) est un avantage. J’apprécie d’être au courant avant tout le monde des dernières tendances de la mode. Le contact avec la clientèle est souvent très enrichissant. Avec le temps et la fidélité, il y a des liens qui se créent.

Le principal inconvénient serait sans doute les horaires : de 10h à 18h30 et obligatoirement le samedi. On a un jour de congé par semaine, en plus du dimanche. C’est sans doute moins facile avec une famille car les heures de travail et les jours de congé ne tombent pas en même temps que ceux des enfants. Curieusement, la clientèle pourrait parfois être un inconvénient. Ce n’est pas toujours facile de se retrouver face à des clients qui sont exigeants, énervés ou stressés. Le fait d’être constamment debout est aussi très fatigant.

Quel est l’horaire de travail ?

De 10h à 18h30. On ouvre à 10h. On est trois en permanence dans le magasin car nos horaires sont en concordance avec les heures de bureaux. Notre créneau horaire, c’est de 12h à 14h et après 16h.  Nous avons une demi-heure de pause à midi, chacun à son tour, et une demi-heure de pause dans l’après-midi. Les horaires dépendent fortement de la clientèle. Parfois, c’est du non-stop de 10h à 18h et puis, il y a des jours où c’est plus calme. La journée se termine à 18h30, l’heure où le magasin ferme. En période de soldes, c’est beaucoup plus chargé au niveau du rythme et du travail.

Quelles études avez-vous faites pour accéder à votre profession ?

J’ai mon diplôme de secondaire inférieur (option langues), je me suis arrêtée en 5ème humanité parce que je voulais travailler. J’ai suivi alors une formation d’esthéticienne : 2 années en école privée.

Quel a été votre parcours professionnel ? 

J’ai travaillé en esthétique pendant quatre ans, j’y vendais également des produits de beauté. Et puis, j’ai été à l’étranger, à deux reprises, dans d’autres domaines. En revenant en Belgique, je me suis dirigée à nouveau dans la vente par opportunité (hors vêtement). Et puis, je me suis posée dans la vente de textiles et ça fait donc 9 ans que je suis chez Exception. 

Quels conseils donneriez-vous à un jeune qui souhaite se lancer dans cette voie ?

La priorité, et ce pour tous les domaines : faire ce qu’on aime ! Ne pas choisir le domaine de la vente parce qu’on n’a pas fait d’études, par exemple, mais le choisir parce qu’on aime la mode et le contact avec les clients ! On pense toujours que la vente, c’est facile. C’est facile quand on aime et quand ça nous intéresse, mais ça ne se fait pas tout seul ! Pour la vente, il faut être sociable, aimer le contact et surtout rester calme dans toutes les situations... Le client est et reste « roi » mais sans nous marcher sur les pieds !

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.