Dan Van Raemdonck,
Professeur en Langues et Littératures

Interview réalisée en janvier 2009

Dan Van Raemdonck est professeur de linguistique française à l'ULB et également directeur du département de Langues et Littératures.

Présentez-nous le Centre de Linguistique de l'ULB.

Ce Centre regroupe un ensemble de linguistes et de spécialistes des langues, qui représentent les principaux courants de la linguistique contemporaine. Il couvre une grande partie des développements théoriques et pratiques des sciences du langage dans leur ensemble (phonétique, phonologie, syntaxe, sémantique, lexique, linguistique de l'énonciation, linguistique cognitive, neurolinguistique, linguistique appliquée, didactique des langues, linguistique générale, linguistique française, linguistique anglaise, linguistique romane, linguistique du texte et du discours).

Quelles sont les compétences visées par le master en Linguistique ?

Au-delà des composantes centrales de la linguistique (phonétique, phonologie, morphologie, syntaxe, sémantique, pragmatique), la formation aborde à la fois les matières les plus traditionnellement établies (logique, philosophie du langage, grammaire comparée) et les branches qui se sont développées plus récemment, comme la psycholinguistique, la neurolinguistique, les sciences cognitives, ou encore l'ingénierie linguistique. Le diplômé est aussi formé à la linguistique de terrain, à la sociolinguistique, à la rhétorique, à l'argumentation et à l'analyse du discours.

Pouvez-vous nous décrire le cursus ?

La formation est composée d’un tronc commun, constitué du mémoire, de six cours théoriques et de grammaire et de trois modules d'option cumulables, qui permettent aux futurs diplômés d'élargir leur propre champ d'expertise : "Analyse de la parole (thématiques et techniques relevant de l'étude de la parole)", "Langage et cognition (thématiques et techniques relatives au rapport entre l'expression linguistique orale ou écrite)" et "Outils informatiques et statistiques (programmation et logiciels pertinents dans l'exploitation informatisée de données linguistiques)".

La finalité approfondie, s'appuyant sur ce socle commun d'acquis, se décline en trois modules d’option :
- linguistique formelle et computationnelle. L'étudiant acquiert, dans un cadre conceptuel structuré, les outils pôles majeurs logico-mathématiques nécessaires à la recherche en traitement automatique des langues naturelles

- langues et traditions orales. L'étudiant y étudie les relations entre les cultures orales et les langues inhérentes à ce type de culture

- texte et discours. L'étudiant acquiert les outils théoriques nécessaires à la recherche sur la cohésion, la cohérence et la typologie des textes.

Remarque : l'ULg et l'UCL proposent d'autres finalités 

Quel est le profil des étudiants qui suivent ce master en Linguistique ?

Ce sont des étudiants qui possèdent une rigueur formelle, proche de la logique et des mathématiques ou des autres sciences dites "exactes". Il ne faut pas être un féru des mathématiques mais celles-ci inculquent aux étudiants une certaine rigueur indispensable pour pouvoir effectuer une analyse linguistique.

Quel bachelier ont-ils suivi ?

Comme il s'agit d'un master "orphelin" d'un bachelier, les étudiants qui se lancent dans ces études viennent principalement des filières "Langues et littératures", "Psychologie" ou encore "Sciences humaines".

Quels sont les débouchés que vous souhaitez mettre en avant ?

Le master est évidemment le passage obligé pour s'orienter vers la recherche en linguistique (doctorat). Mais le monde de l'entreprise offre aussi aux linguistes des opportunités de carrière
dans des domaines aussi variés que le traitement automatique du langage, la linguistique appliquée, l'analyse de la communication et des télécommunications ou encore l'édition. Des postes dans l'enseignement supérieur non universitaire sont également accessibles aux porteurs du master en Linguistique.

Pouvez-vous nous citer quelques exemples de mémoires rédigés récemment par les
étudiants de l'ULB ?

- Mémoire de licence en Linguistique pour l’année académique 2003/2004 - Emmanuel de Jonge : "La démocratie à l’épreuve d’elle-même. Autour de l’affaire Garaudy. Une analyse rhétorique et argumentative"
- Mémoire de DEA dans l’Ecole Doctorale Théorie du Langage et de l’Esprit pour l’année académique 2004/2005 - Emmanuel de Jonge : "La démocratie à l’épreuve de ses rhétoriques. Les discours aux limites des Droits de l’Homme"
- Mémoire de licence en Linguistique pour l’année académique 2004/2005 - Cécile D’Hoir : "Les stéréotypes féminins : une analyse rhétorique des Livrets Bleus"
- Mémoire de licence pour l’année 2005/2006 - Ekaterina Kissina : "Critique et ironie à l’ère du désenchantement"
- Mémoire de licence en Romane pour l’année 2006/2007 - Nicolas Ruytenbeek : "Justement. Une analyse argumentative et rhétorique"
- Mémoire de DEA en Romane pour l’année 2006/2007 - Ekaterina Kissina : "Critique et persuasion face à l’absurde"
- Mémoire de maîtrise en Linguistique pour l’année 2007/2008 - Ksenia Maciejewicz : "Analyse rhétorique de slogans de publicité et de propagande. Perception de lieux communs chez des locuteurs de langue française et polonaise"
- Mémoire de maîtrise en Linguistique pour l’année 2007/2008 - Joanna Pacholczyk : "Analyse rhétorique et textuelle de discours politiques. Allocutions de Nicolas Sarkozy et de Ségolène Royal lors de la campagne présidentielle de 2007 en France"
- Mémoire de maîtrise en Etudes européennes (histoire et culture) pour l’année 2008/2009 - Victor Ferry : "Une question à l’histoire ? Etude de l’écriture d’Arlette Farge à la lumière de
la rhétorique"
- Mémoire de maîtrise en Linguistique pour l’année 2008/2009 - Veronica Garcia : "Le progrès. Une étude lexicale et rhétorique"
- Mémoire de maîtrise en Linguistique pour l’année 2008/2009 - Myriam Mascaux : "Analyse rhétorique de la notion de liberté d’expression dans la presse française"
- Mémoire de maîtrise en Etudes européennes (histoire et culture) pour l’année 2008/2009 - Natasja Bohez : "Etude rhétorique de la figure de la honte dans la presse quotidienne de quatre journaux européens (Allemagne, France, Grande Bretagne, Espagne) à propos de l’immigration"
- Mémoire de maîtrise en Etudes européennes (histoire et culture) pour l’année 2009/2010 - Margaux Vaghi : "La rhétorique des discours présidentiels. Une comparaison entre les Etats-Unis et la France"
- Mémoire de maîtrise en Langues et littératures romanes pour l’année 2010/2011 - Caroline Caudron : "La rhétorique de Léon Degrelle".
 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.