David Servait,
Programmeur indépendant

Quel est l'intitulé exact de votre fonction ?

Je suis développeur de plugins pour applications 3D.

Pouvez-vous nous décrire votre métier ?

Je développe des plugins, c'est-à-dire des modules venant se brancher ("plug") sur une application principale pour en ajouter des fonctionnalités. Le principe est le même que pour le plugin "flash" qu'on installe sur les navigateurs web. Mais dans mon cas il s'agit spécifiquement de plugins pour une application 3D (images de synthèse).

Comment se déroule une journée type ?

En général devant mon ordinateur... Soit en pleine programmation, soit en contact par mail avec des clients, pour se mettre d'accord sur le projet.

Quel a été votre parcours jusqu'à aujourd'hui ?

J'ai une formation d'ingénieur civil et je ne suis normalement pas programmeur à la base.

Après avoir terminé mes études, j'ai commencé à travailler dans la 3D non pas comme programmeur mais comme modeleur/animateur. Ensuite j'ai travaillé dans une firme produisant elle-même des logiciels 3D, et de fil en aiguille, j'ai commencé à m'intéresser aux différents aspects de la programmation.

Votre formation a-t-elle été suffisante pour exercer votre profession ?

Oui.

Selon vous, quel est le profil idéal pour être engagé dans une telle fonction :

  • Quelle formation ?

Dans le cas spécifique de la 3D, un bon bagage mathématique est le bienvenu car il faut généralement penser en termes de trigonométrie, géométrie analytique ou autres calculs matriciels. En ce sens, une formation d'ingénieur, de physicien ou mathématicien est adéquate.

  • Quel savoir-faire ?

Il est important d'avoir un esprit analytique et de pouvoir rapidement mettre ses connaissances à jour.

  • Quelle connaissance des langues ?

En ce qui concerne les langues, l'anglais est indispensable car d'une part c'est la langue du jargon 3D et d'autre part c'est la langue commune à tous les interlocuteurs auxquels on a à faire face.

Qu'est-ce qui vous plaît dans votre métier ? Y-a-t-il néanmoins certains aspects négatifs à souligner ?

En fait je n'ai jamais réellement aimé la programmation, mais dans le cas de la 3D, il y a un aspect ludique qui transforme le travail en un jeu.

Pourriez-vous nous donner une échelle de rémunérations inhérente à votre fonction ?

En tant qu'indépendant, autour de 450-500 Eur/jour.

Que pensez-vous des stages, est-ce un passage obligé ?

Cela dépend. Si l'on vient de sortir des études et que l'on ne maîtrise pas les bases nécessaires, cela peut être une bonne idée.

Quels conseils donneriez-vous à un jeune qui souhaite se lancer dans ce métier ?

D'abord, s'il en a la possibilité, de s'entraîner chez soi et essayer de se familiariser avec le logiciel 3D en tentant de développer quelques plugins. Ensuite, contacter les boîtes de 3D pour proposer ses services...

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.