Diego Geroni,
Informaticien-logisticien

Interview réalisée en février 2019

Quelles sont les activités de votre société ?  

Prodware Belgium propose des solutions informatiques dans les entreprises. Il est, entre autres, éditeur et intégrateur de Dynamics 365, l'ERP[1] de Microsoft. Il s'agit d'un logiciel de gestion des processus d'entreprise qui gère et intègre divers éléments tels que les finances, la chaîne d'approvisionnement, les opérations, la génération de rapports, la fabrication et les activités des ressources humaines. Le but de cet ERP est évidemment d’optimiser la productivité de l’entreprise. 

En quoi consiste votre fonction ? 

Dans un premier temps, mon travail consiste à analyser et à déterminer les besoins du client pour ensuite rédiger une offre pour un projet futur. Il s’agit d’un audit sur le fonctionnement général qui découlera sur une offre chiffrée qui sera acceptée ou non par le client. 

Au démarrage du projet, j’établis une analyse fonctionnelle des différents métiers de l’entreprise avec l’aide d’utilisateurs clés dans le but d’établir un périmètre d’action dans laquelle le travail se focalisera. Ensuite, lors de l’implémentation de l'ERP, j’anime des ateliers d'information et de formation auprès des utilisateurs et j’effectue des tests de fonctionnement sur des développements spécifiques afin de voir si cela convient au client. Enfin, ultime étape, je paramètre les fonctions standards de l'ERP afin de cadrer avec les besoins du client.

Vous définissez-vous comme un informaticien ou un logisticien ? 

Je suis un gestionnaire de projets ou consultant ERP. Les clients me considèrent principalement comme un informaticien.

Quel a été l’apport de votre bachelier en logistique dans l’exercice de votre métier ? 

Essentiel. Il m’a permis d’apprendre les aspects techniques des métiers de la logistique et également toute l'organisation qui en découle. De plus, j’ai eu ensuite plusieurs expériences dans le monde du transport et me suis intéressé de plus près aux méthodes de gestion de stock en entrepôts. C'est grâce à toutes ces expériences en logistique que j'ai une plus-value aujourd'hui dans ma profession ! 

Avez-vous dû suivre des formations spécifiques en informatique ?

Oui, des formations en interne sur le logiciel et des mises en situation sur des projets déjà en route.

Qu’est-ce qui vous plaît dans votre métier ? 

Ce qui me plaît, c'est de trouver des solutions pour faciliter la vie des utilisateurs. Car tous les métiers passent par des fonctions de l'ERP. Le fait de travailler par projet est aussi très stimulant. 

Quelles difficultés rencontrez-vous dans votre métier ? 

La résistance au changement de la part des utilisateurs ! Ou encore mes lacunes au niveau informatique car ce n'est pas mon métier de base ! Il faut savoir s'arrêter aux frontières de la consultance et ne pas avoir peur de déléguer certains points pour être plus efficace.

Faire un bachelier en logistique et travailler ensuite dans l’informatique n’est pas banal. 

Non, c’est sûr que l’informatique n’est pas un débouché auquel on penserait directement après un bachelier en logistique ! Mais ce bachelier est polyvalent et ne mène pas qu’à des professions liées au transport ! J’en suis la preuve ! Avec la révolution digitale, les métiers changent. Il faut inculquer ces notions d'hybridation du travail dès la formation scolaire afin de prendre le train en marche et pour que les étudiants s’accrochent rapidement aux réalités professionnelles d’aujourd’hui et surtout de demain.


[1] « Enterprise Ressource Planning »

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.