Dominique Renard, Webmaster

Interview réalisée en août 2009

Dominique Renard travaille comme webmaster pour une entreprise du service public, qui comprend près de 10 000 personnes, implantée à Namur. 

Quel a été votre parcours scolaire et professionnel ?

Après des années secondaires dans le général, j'ai fait deux licences universitaires : d'abord en éducation physique puis je me suis totalement réorienté en suivant une licence en informatique. J'ai donc d'abord exercé les métiers de professeur d’éducation physique puis professeur d’informatique, d'informaticien, de webdesigner, de chef de projet web et d'expert en utilisabilité web. 

En tant que webmaster, que faites-vous au quotidien ? 

Je suis responsable de plusieurs sites. Il s’agit surtout d’être la personne de référence et de prendre les décisions quand c’est nécessaire.

Sur quels sites avez-vous été amené à travailler ? 

Economie@Wallonie, Portail Création PME, 4x4 pour entreprendre (Partiel), Parcs (Partiel).

A quels types d'internautes s'adressent vos sites ? 

Intermédiaires économiques wallons, entreprises wallonnes, donneurs d’ordre pour les entreprises wallonnes, investisseurs étrangers. 

Pensez-vous que le design soit un facteur important de la réussite d'un site web ? 

C’est un facteur essentiel, mais il est contre-productif s'il ne se met pas au service de l’utilisabilité.

Quels sont les outils que vous utilisez pour la création de vos sites ?

J’utilise une multitude d’outils car la plupart ont des fonctions qu’on ne retrouve pas – ou sont mal conçues – dans d’autres. Le premier outil est le crayon, associé au papier. C’est très rapide et fiable ! Les outils de base sont cependant Dreamweaver, plus les extensions Webassist, Fireworks, Photoshop. En plus on peut citer Mind Manager pour la conception, Serif Web et Rapidweaver (Mac) pour le prototypage, ArtRage pour le dessin à main levée…

Avez-vous déjà effectué des référencements payants pour faire connaître vos sites ?

A mon humble avis, c'est inutile. L’utilisation intelligente des "meta tags" et des balises "Hx" suffit largement à compléter le référencement d’un site, pourvu que celui-ci soit "utilisable", que son contenu soit pertinent et que l’écriture ait été faite dans les règles de l’art de l’écriture web.

Qu'appréciez-vous dans votre métier de webmaster ?

La créativité dont on peut (doit) faire preuve et le contrôle de l’ensemble d’un processus. 

Quel aspect aimez-vous le moins dans ce métier ? 

Une fois le site créé, les aspects positifs s’étiolent pour faire face à la routine, sauf, si on prend volontairement l’initiative d’aller plus loin, d’étudier de chercher de nouvelles méthodes.

Si vous étiez le Dieu du web, que changeriez-vous immédiatement ?

La régulation de l’information, en ce compris la disparition des contenus nuisibles (pédophilie), des contenus inutiles et surtout la facilitation de l’accès à tous ceux qui le désirent des informations réellement utiles, qui sont actuellement réservées à une infime minorité.

Quelles sont les connaissances indispensables qu'il faut avoir pour être webmaster ? 

Outre les connaissances techniques (informatique, télématique, Internet, graphisme, etc.), il est important de posséder créativité, souplesse d’esprit et enthousiasme. 

Quelle formation vous paraît être la plus adéquate pour exercer ce métier ? 

Selon moi, un master en informatique, c'est la plus complète. 

Suivez-vous encore régulièrement des formations ? Si oui sur quels produits ? 

Les produits n’ont que fort peu d’importance. Ce qui compte, c’est le contexte, l’environnement, les avancées techniques, les grands principes et les normes.
Je suis des formations concernant l’utilisabilité web, l’écriture web, le référencement "naturel",  "CSS2", "CSS3", la visibilité web, l’ergonomie des interfaces logicielles, etc.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.