Ergothérapeute spécialisée dans l’aménagement du domicile au sein d’Handyinfoaménagement – CSD province de Namur

Interview réalisée en juillet 2016

Quelle est votre formation ?

  • Baccalauréat en ergothérapie
  • Agrément

Pouvez-vous nous parler de la structure dans laquelle vous travaillez ? Quelles sont ses objectifs, ses missions ?

Le service Handyinfomaménagement (HIA) est un service d’étude et de conseil en aide technique et/ou aménagement du domicile dans le secteur du Handicap (AVIQ[1]) et le secteur des aînés (DGO5[2]).

Notre rôle est de permettre aux personnes en situation de handicap ou vieillissantes de garder ou recouvrer un maximum d’autonomie et de s’intégrer socialement. Pour cela, une visite systématique du domicile est réalisée afin d’analyser globalement la situation et les besoins de la personne avec, comme finalité, un dossier personnalisé.

Le service HIA fait partie de la Centrale de Services à Domicile (CSD), réseau Solidaris, de la Province de Namur qui offre des soins et des services aux personnes désirant rester le plus longtemps possible à leur domicile, malgré la maladie, l’âge, le handicap…

Concrètement, en quoi consiste votre fonction d’ergothérapeute ? Quelles sont les différentes étapes de travail ?

La mission de l’ergothérapeute est d’informer et de conseiller gratuitement la personne à mobilité réduite et ses proches, des produits d’assistance et d’aménagements du domicile qui peuvent :

  • favoriser  l’intégration  sociale  de  la  personne  à  mobilité  réduite,  sécuriser  son  environnement, compenser son handicap et/ou prévenir son aggravation ;
  • faciliter l’intervention d’un aidant proche.

Les domaines d’activités sont :

  • proposer un suivi individualisé tout au long du processus de modification de l’environnement ou d’acquisition du produit ou du processus de réalisation de l’aménagement du domicile ;
  • procéder  à  une  analyse  globale  des  besoins  de  la  personne  à  mobilité  réduite  en  évaluant systématiquement à son domicile les difficultés, les habitudes de vie, les capacités et les incapacités à réaliser une ou plusieurs activités dans son environnement naturel ;
  • rechercher des produits d’assistance et des aménagements répondant aux besoins de la personne à mobilité réduite au meilleur rapport qualité/prix ;
  • fournir  un  conseil  individualisé  relatif  à  la  démarche  d’achat  ou  aux  travaux  d’aménagement comprenant des normes de prix et les éléments auxquels il faut être attentif lors de l’achat ;
  • rédiger un rapport d’évaluation personnalisé ;
  • proposer proactivement un accompagnement individualisé de la personne à mobilité réduite.

Quel est le public généralement visé par votre action ?

Toute personne quel que soit l’âge, le handicap et l’appartenance mutuelliste. Le service est entièrement gratuit.

Pouvez-vous intervenir à la demande de la personne ou votre intervention doit-elle passer par une prescription médicale ?

À la demande de la personne, de l’entourage ou de services d’aide à la personne.

De combien de personnes se composent votre service ? Quels sont les autres professionnels avec lesquels vous collaborez ?

Le service se compose de :

  • 7 ergothérapeutes pour le secteur du handicap qui couvre la Région wallonne ;
  • 4 ergothérapeutes pour le secteur des ainés sur les Provinces de Namur, Hainaut, Luxembourg et Brabant Wallon.

Nous collaborons avec de nombreux autres professionnels du réseau interne (assistants sociaux, aides-familiales, infirmières…) et externe (AVIQ, entrepreneurs, architectes, bandagistes…).

Selon vous, quels sont les aspects positifs et négatifs de votre travail ?

Aspects positifs :

  • valorisation et reconnaissance de la profession d’ergothérapeute ;
  • contact social ;
  • satisfaction de l’aboutissement du projet personnalisé.

Aspects négatifs :

  • confrontation avec des situations précaires : détresse psychologique ou financière, logement insalubre, manque d’hygiène, etc. ;
  • gestion des sollicitations commerciales des bandagisteries et fournisseurs auprès de nos bénéficiaires. Le matériel proposé par ces commerciaux n’est pas toujours en adéquation avec le conseil donné par l’ergothérapeute. Celuici a donc un rôle de vigile-relais dans le meilleur rapport qualité-prix du matériel afin d’éviter une exagération des montants du devis.

Depuis vos débuts, avez-vous pu observer une évolution dans l’exercice du métier ? Si oui, dans quel sens ?

  • test d’aides techniques diverses systématique au domicile (lift de bain, pince de préhension, ouvre bocaux…) ;
  • test d’aides techniques non transportables au sein de notre salle d’essai et de mise en situation.

Selon vous, quelles sont les qualités requises pour exercer le métier d’ergothérapeute ?

  • Empathie
  • Écoute
  • Professionnalisme
  • Dynamisme
  • Engagement social
  • Disponibilité
  • Rigueur
  • Facilité d’adaptation
  • Esprit d’initiative et autonomie dans les tâches demandées
  • Collaboration

Auriez-vous une anecdote à raconter ?

Toute personne ou entourage qui nous contacte pour nous remercier de notre prise en charge.

Exemples :

  • retour au domicile après une hospitalisation de longue durée ;
  • être à nouveau autonome dans la réalisation des diverses activités de la vie journalière.
 

[1] Agence pour une Vie de Qualité : Agence wallonne de la santé, de la protection sociale, du handicap et des familles.
[2] Direction générale opérationnelle des Pouvoirs locaux, de l'Action sociale et de la Santé

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.