Eric Franssens,
Architecte d'intérieur

Interview réalisée en septembre 2011

Quel est votre parcours?

Après des études d'architecture d'intérieur, j'ai travaillé dans un bureau d'architecte pendant 18 mois. Ensuite, je me suis installé comme indépendant en octobre 1989. J'ai donné cours d'atelier de conception pendant 13 ans au Château Massart à Liège (cours du soir). Je suis régulièrement des formations en éclairage, qui est ma deuxième passion dans ce métier.

 

Qu'est-ce qui vous a poussé vers l'architecture d'intérieur?

J'ai toujours été attiré par le dessin, le mobilier, le design des objets...cela me semblait être le meilleur choix que je puisse faire.

 

Quels sont les projets sur lesquels vous travaillez?

Nous travaillons sur une dizaine de projets actuellement : transformation de maison en gîte de haut standing à Spa ; transformation et aménagement d'un appartement à Knokke, d'une maison à Sprimont, à Sart-Lez-Spa, à Tilff ; aménagement d'un loft à Liège, construction d'une surface commerciale de 1200m2 à Neupré...

 

Qui fait généralement appel à vos services?

Des particuliers, des commerçants, des chefs d'entreprise, des restaurateurs. Bref, tout qui souhaite faire réaliser une transformation privée, commerciale, Horeca, de bureau...

 

Concrètement, quelles sont les différentes étapes de votre travail?

La prise de contact permet de savoir quelles sont les attentes du client et si celles-ci correspondent à ce que nous réalisons (nous sommes orientés "contemporain"). Ensuite, si l'on accepte la mission, nous avons un entretien avec le client afin de déterminer au mieux tout ce qu'il attend de nous. Sur cette base d'informations, après avoir réalisé un relevé de situation existante, nous réalisons plusieurs avant-projets que nous présentons. Ce n'est qu'après plusieurs réunions que nous arrivons au stade de "projet". Viennent alors les plans d'exécution, les métrés, les cahiers des charges, les documents de soumission...

Une fois les entrepreneurs désignés, les travaux démarrent et prennent plus ou moins de temps en fonction de leur importance. Des visites de chantier régulières sont une autre étape du projet avec rédaction des "rapports de chantier" pour chaque visite.

Lorsque tout est terminé, nous procédons à la réception provisoire des travaux et à la vérification finale des comptes.

 

Est-ce un travail d'équipe?

Effectivement, lorsque l'on a autant de chantiers en même temps, il faut s’entourer de collaborateurs. Nous faisons également appel régulièrement à un graphiste, un ingénieur en stabilité, à un coordinateur sécurité...

 

Qu'est-ce qui différencie l'architecte d'intérieur du décorateur d'intérieur et du designer? 

Le décorateur en général ne s'occupe pas de travaux "lourds". Son rôle est de choisir des couleurs, des revêtements, des objets de décoration...il ne modifie pas les volumes. Quant au designer, en général il crée "l'enveloppe" des objets. Ce qui nous arrive très régulièrement également lorsque nous créons du mobilier.

 

Selon vous, quelles sont les qualités à posséder pour devenir architecte d'intérieur?

Un sens de l'esthétisme, une rigueur dans le travail...

 

Qu'est-ce que vous appréciez le plus dans votre travail?

Voir se réaliser un projet sur lequel on a travaillé plusieurs semaines au bureau. C'est comme un accouchement après une longue gestation.

 

Le moins?

Le côté "administratif" d'un dossier, mais il est indispensable au bon déroulement d'une mission.

 

Quels sont les conseils que vous donneriez à un jeune qui veut se lancer?

De bien réfléchir avant de se lancer dans ce type d'étude. C'est une profession où beaucoup d’élèves sortent chaque année mais où très peu ont la chance de pouvoir trouver un emploi. 

 

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.