Florie Vanden Herrenwegen,
Conseillère juridique au sein de la police locale de La Louvière

Interview réalisée en avril 2018

Comment avez-vous décidé de travailler à la police ?

A vrai dire, ce n'était pas une vocation pour moi. Pendant 8 mois, après mon master en droit, j'ai multiplié les entretiens d'embauche. J'ai postulé pour la zone de police de la Louvière en tant que juriste sans trop y croire vu que je n'avais pas d'expérience professionnelle et j'ai pu aller au bout du processus de sélection.  Une fois entrée dans la procédure de sélection, je tenais vraiment à ce poste étant donné qu'il offre une certaine stabilité et sécurité de l'emploi et qu'il permet de traiter une grande diversité de matières.

Quelle fonction occupez-vous au sein de la police ? En quoi consiste votre activité au quotidien ?

J'occupe la fonction de conseillère juridique au sein du Cabinet du Chef de Corps soit une CALog niveau A. Je gère le service juridique seule et je suis la cheffe de service du comptable de la Zone. Je suis là en tant que conseillère du Chef de Corps dont je dépends directement. Je suis également présente en tant qu'appui aux autres services de la Zone et aux opérationnels.

Le rôle de juriste au sein des zones de police locales diffère vraiment d'une zone à l'autre. 

Voici les tâches que je suis amenée à réaliser au quotidien : 

  • Assurer certaines tâches sous la direction du Chef de Corps et être sa conseillère technique ; 
  • Conseiller le Chef de Corps dans les matières relevant de ses responsabilités ;
  • Etudier tous les textes légaux et la jurisprudence relatifs aux domaines policiers ;
  • Donner un avis d'ordre juridique aux policiers dans l'exécution de leurs missions ;
  • Traduire les textes légaux en documents de travail pour le personnel de terrain ;
  • Etablir les dossiers relatifs à la responsabilité civile de la zone ou d'un de ses membres ainsi que ceux impliquant la responsabilité pénale d'un policier pour des faits liés à son activité policière
  • Etablir les dossiers relatifs aux dommages aux biens des membres de la zone de police ;
  • Gérer tous les contrats « assurances » propres à la police locale ;
  • Veiller au bon suivi administratif des dossiers soumis au Collège des Bourgmestre et Echevins, au Conseil communal et en vérifier la légalité (établir, analyser et corriger les dossiers) ;
  • Traiter des courriers entrants et sortants du service juridique ;
  • Rédiger des notes de service ou des courriers concernant les différentes matières gérées par le service ;
  • Constituer les dossiers de paiement des avocats ou huissiers de la zone de police ;
  • Assurer la préparation et le secrétariat du comité de concertation de base ;
  • Entretenir des contacts réguliers avec les syndicats et traiter les demandes syndicales ;
  • Assurer la préparation et le secrétariat de la commission police et du Conseil Zonal de sécurité ;
  • Gérer la collecte et l'envoi des données morphologiques ;
  • Apporter ses connaissances au profit d'autres services ;
  • Superviser le travail du comptable, notamment dans l'élaboration du budget ;
  • Entretenir de bons contacts avec les services extérieurs utiles à la fonction ;
  • Dispenser des formations liées à mon domaine d’activités ;
  • Veiller à organiser la déclaration des accidents de travail au sein des membres du personnel dont le Chef de Corps assure la direction ;
  • Veiller au respect et à la mise en œuvre du plan d'action annuel et du plan d'action global en matière de bien-être au travail ainsi qu'au bien-être de l'ensemble des membres du personnel de notre service. 

On va dire que la liste reprise ci-dessus représente l’essentiel de mon travail. Néanmoins, d'autres tâches plus anodines viennent se greffer au quotidien.

J'ai été engagée sur base d'un horaire 8h-17h de type administratif, mais celui-ci est plutôt fluctuant. En effet, il m’arrive de devoir prester en soirée lors des conseils communaux, des commissions de police ou encore lorsque des missions urgentes doivent être effectuées.

Selon vous, quelles sont les qualités requises pour exercer ce métier ?

A mon sens, il faut connaître de manière approfondie la législation touchant particulièrement les domaines policiers et se tenir au courant des nouveautés et modifications. Il faut aussi avoir des connaissances de base en informatique (Word, Excel, Access, Internet, Outlook) et de l'outil informatique policier ou, à défaut, suivre une formation en vue d'acquérir ces compétences. 

Il faut être ordonné, méthodique, résistant au stress. Avoir le sens des responsabilités et être doté d’un bon esprit de synthèse afin de pouvoir vulgariser les textes légaux mais aussi rédiger des procédures, des mémos et des rapports clairs, concis et précis.  

Par ailleurs, dans le cadre de mon poste, il est également primordial de maîtriser les différents circuits décisionnels administratifs et d’avoir des connaissances de base des circuits judiciaires.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.