Jean-Marie Marchal,
Directeur administratif du Choeur de Chambre

Interview réalisée en juillet 2008

Jean - Marie Marchal est directeur administratif du Choeur de Chambre de Namur et chanteur.

Pourriez-vous nous expliquer ce qu’est un choeur ?

Il s’agit tout simplement d’un ensemble de musiciens qui chantent. Leur nombre est variable. Il existe des choeurs de 12 chanteurs, mais aussi d’autres choeurs qui en regroupent plus de 100.

Y trouve-t-on également des chanteurs ?

De nombreux choeurs sont en effet formés de choristes amateurs, qui exercent cette activité comme un hobby et ne sont pas rémunérés. Par ailleurs, certains choeurs regroupent uniquement des professionnels rémunérés, qui ont suivi des études musicales pour cela.

Qu’est-ce que la musique de chambre ?

Le terme de musique de chambre s’applique à toute musique classique (vocale ou instrumentale) dont l’exécution ne requiert qu’un nombre limité de musiciens

Quel est le rôle d’un chef de choeur ? Ses missions ?

Un chef de choeur est chargé à la fois du choix du répertoire qui va être interprété, de son apprentissage par les chanteurs (amateurs ou professionnels) lors des répétitions,et enfin de l’interprétation des oeuvres en concert.

Vous êtes vous-même chanteur, quel est votre répertoire ?

Le répertoire d’un chanteur « classique » est varié. Tout d’abord sur le plan chronologique (Musique médiévale, Renaissance, baroque, classique, romantique, moderne, contemporaine avec de possibles incursions dans le monde de la chanson française, de la musique du monde et du jazz), mais aussi dans le genre des oeuvres : répertoire a cappella (choeur seul), avec orchestre, opéra… Cette variété est l’un des intérêts majeurs de ce type de métier.

Comment avez-vous eu envie de chanter ?

J’ai grandi dans une famille qui aimait la musique. Cela aide ! L’écoute de nombreux enregistrements et de divers concerts dès mon enfance a très certainement influencé mes choix futurs !

Quelle est votre formation ? Votre parcours ?

Ma formation est celle d’un musicien professionnel, avec un cycle d’études de cinq ans après les humanités. J’ai effectué ces études au Conservatoire et à l’Université (licence de musicologie). J’ai ensuite occupé divers postes, dans l’enseignement, dans la presse écrite et parlée (RTBF), et en tant que musicien dans plusieurs ensembles professionnels. Ce parcours est en relation directe avec mes fonctions actuelles, puisque j’occupe un poste qui mêle la pratique personnelle de la musique et des responsabilités d’organisation.

Comment se déroulent les répétitions, la préparation avant un concert ?

Les chanteurs recoivent les partitions des oeuvres qui vont être interprétées à peu près un mois avant les concerts. Ils en assurent une première préparation personnelle à leur domicile. Les répétitions collectives s'organisent juste avant les concerts. Ces répétitions se déroulent sous la forme de 2 services de 3 heures de travail par jour. Le nombre de jours dépend de la longueur et de la difficulté des oeuvres. Cette préparation s'étend sur deux à cinq jours en général. La période peut être plus longue lorsque les partitions doivent être chantées intégralement de mémoire, avec mise en scène. C'est le cas de l'opéra.

En tant que directeur administratif, quel est exactement votre rôle ?

En résumé, mon rôle concerne tous les aspects relatifs à l’organisation du travail. Cela va de la commande des partitions auprès des éditeurs à l’organisation des voyages (réservation des transports et des hôtels), en passant par tous les aspects financiers (négociation avec les organisateurs, rédaction des contrats avec les organisateurset l’ensemble des musiciens, paiement des taxes, etc.).

Que faut-il faire pour pouvoir entrer dans un choeur ? Quels sont les conseils que vous donneriez aux jeunes qui souhaiteraient poursuivre dans cette voie ?

S’il s’agit d’une activité qui est envisagée comme un hobby, une formation spécifique n’est pas toujours nécessaire, bien qu’une première initiation dans une Académie soit conseillée pour s’assurer d’un minimum de capacité à lire la musique. De nombreux choeurs d’amateurs accueillent les candidats chanteurs amateurs sans exiger de niveau préalable. Si une carrière professionnelle est visée, une formation sérieuse doit logiquement être envisagée. Comme dans tous les métiers, formation et diplôme permettent d’accéder à la profession. Le parcours le plus logique passe alors par l’Académie de musique, pour l’initiation, puis le Conservatoire, pour le perfectionnement et l’obtention d’un diplôme de l’enseignement supérieur artistique. Le diplôme en poche, il faudra encore au jeune musicien présenter diverses auditions auprès d’employeurs potentiels pour prouver son talent. Si ces auditions sont réussies,la carrière commence !  

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.