Jean-Philippe Ducart,
Lobbyiste, Manager des lobbyistes chez Test-Achats

Interview réalisée en janvier 2017

Pouvez-vous décrire votre fonction ?

Le lobbyiste est à la fois la porte d’entrée et le carnet d’adresses. Il peut parler de tout. Par exemple, quand un parlementaire appelle pour demander l’avis de Test-Achats sur un dossier d’actualité, c’est à nous de monter et de porter le dossier à l’extérieur pour défendre les consommateurs. Nous le défendons au niveau du politique (ce qui demande plus de diplomatie) et devant les journalistes (ce qui demande plus de poigne).

En quoi consiste votre activité au quotidien ?

D’abord, il faut être directement en phase avec l’actualité. Nous faisons alors appel aux experts pour connaître les sujets sur lesquels nous devons nous positionner. Ensuite, nous avons beaucoup de réunions internes avec nos nombreux experts, en plus d’experts externes. À cela s’ajoutent les sollicitations des journalistes, des parties prenantes (les « stakeholders ») sur un dossier et les intervenants habituels. Nous participons aussi à des colloques et à des commissions consultatives.

Pouvez-vous donner un exemple ?

Aujourd’hui, nous lançons une nouvelle action d’achat groupé d’énergie. Ce matin, nous avons corrigé les derniers détails. À 9h30, j’ai un comité national de Test-Achats concernant la stratégie à adopter dans un certain nombre de dossiers. L’événement  a lieu à 11h. Il est suivi d’une conférence de presse, puis d’un débriefing avec les collègues.

Ensuite, j’ai une réunion concernant l’émission « On n’est pas des Pigeons » de la RTBF. Après, j’irai voir les assistants, et ensuite, j’aurai une réunion avec nos avocats pour harmoniser les points de vue sur des dossiers d’assurances.

Quel est votre parcours ?

En secondaire, j’ai choisi l’option latin-grec. Je m’étais d’abord destiné au journalisme, mais j’ai bifurqué vers une Licence en Droit Européen.

J’ai été conseiller juridique dans le secteur financier pendant 2 ans. J’ai ensuite travaillé dans le service consommation au CRIOC [1] pendant 6 ans. C’est là que Test-Achats est venu me chercher comme « Conseiller Lobby-Presse ». Je travaille ici depuis 14 ans.

Quelles sont les connaissances techniques indispensables ?

Le droit bien sûr, c’est un prérequis chez nous, et le talent pour expliquer de manière pédagogique. Nos derniers engagés ont une expérience du Barreau qui enseigne l’éloquence et la manière de gérer un dossier.

Quelles sont les qualités attendues dans votre profession ?

La capacité à absorber énormément d’informations et l’esprit de synthèse. Une bonne expression, claire et pédagogique, ainsi que la force de persuasion. Il faut aussi une bonne résistance au stress car c’est une lutte contre le temps.

Qu’est-ce qui vous plait dans ce travail ?

D’une part, la diversité. Il n’y a pas deux journées qui se ressemblent. Et, d’autre part, voir que les choses avancent. Ne serait-ce que parce qu’un parlementaire reprend votre avis.

Et les aspects négatifs ?

La pression que l’on se met est un inconvénient du métier. Il faut aller vite. Il faut aussi pouvoir faire face à la critique. Et, bien sûr, il y a l’énorme quantité d’informations à emmagasiner. Il y a aussi un impact familial car on ne compte pas ses heures.

Y a-t-il une réussite dont vous êtes particulièrement fier ?

De longue lutte, nous avons obtenu l’égalité entre homme et femme dans le domaine des assurances. Quand l’arrêté de la Cour Européenne est arrivé, on en a parlé partout dans le monde. C’est une consécration pour le juriste que je suis.

Une autre grande fierté est d’avoir été reconnu comme le meilleur porte-parole du pays, bien qu’en réalité, le mérite revienne à toute l’organisation.

Quels conseils donneriez-vous à un jeune qui souhaite se lancer dans cette voie ?

Foncez ! N’ayez pas peur. Ayez la culture générale la plus étendue possible. Ne vous contentez pas d’être seulement ingénieur, sociologue ou juriste, mais tout à la fois.

 

[1] Centre de Recherche et d'Information des Organismes de Consommateurs

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.