Laurent Houtekie,
Etudiant en pédiatrie

Interview d'un docteur, étudiant en pédiatrie, de l'hôpital de Nivelles

Quelles formations avez-vous suivies ?

J'ai fait 7 ans de médecine. A la fin de ce parcours, j'ai dû effectuer un concours pour être repris dans la spécialité en pédiatrie. Je suis actuellement en deuxième année d'une formation qui va durer cinq ans et qui consiste en une pratique de la médecine mais sous le ontrôle d'un tuteur de stage. Je suis rémunéré de façon correcte quoi que non proportionnelle à la charge de travail.

Quels sont les savoir-faire indispensables à cette profession ?

Il faut être intéressé par les carrières scientifiques étant donnée l'importances des sciences dans ces études.. Il faut beaucoup de motivation, les études sont longues et difficiles avec entre autre de nombreux et volumineux syllabii. Il faut également avoir de bonnes relations avec les patients et les enfants mais aussi avec les parents qui sont inquiets. Il faut avoir des capacités relationnelles.

Les savoir-être pour votre profession ?

Il faut être honnête envers son interlocuteur. L'époque où la voix du médecin n'était remise en question n'est plus d 'actualité. Il faut proposer différentes façons de traitements et de s'en guérir du point dde vue du patient, selon les nécessité bien entendu.

Quels sont les aspects les plus attrayants ?

Nous avons un bon contact avec les enfants et je trouve que s'est très enrichissant. Nous sommes face à une tranche d'age très variée, les pathologies sont différentes en fonctions de l'âge. cet aspect est très stimulant sur le plan intellectuel. Ensuite, la médecine, c'est du directe, nous voyons directement les conséquences des traitements et le bien que nous faisons au gens .

Et les moins attrayants ?

La charge de travail avec les gardes qui sont très importante est une facette moins attrayante du métier. Nous voyons des enfants qui sont gravement malades, voir un enfant qui décède n'est pas quelque chose de facile à accepter même si nous avons tout essayé. Ce n'est pas évident de côtoyer la souffrance des parents et des enfants.

Quel aspect faut-il prendre en considération avant de choisir cette discipline ?

Il faut se rendre compte de la longueur des études qui n'est pas toujours facile à gérer. Il faut savoir que lorsque nous nous dirigeons vers la médecine nous donnons une partie de notre vie à nos patients et nous devons toujours être disponible. Nous n'avons jamais vraiment de vacances étant donné cette disponibilité de tout instant pour nos patients. il est dommage que cela se fasse tro psouvent au détruiment de sa vie familiaile et d'une qualité de vie en générale.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.