Liesbeth Van Eyck,
Agente de découpage des métaux

Interview réalisée en juin 2017

Pouvez-vous nous présenter brièvement les activités de Lasere ?

Basée à Gembloux, Lasere, anciennement « Water and laser Cutting », est une société riche de 25 ans d’expérience dans la découpe industrielle. Nous travaillons aussi bien sur des pièces uniques que des pièces en série ou des prototypes. Nous avons des succursales au Luxembourg (à Elherange) et dans le Hainaut (à Péruwelz).

Quelles techniques de découpage employez-vous ?

A sa création en 1991, Lasere était une société de découpe jet d'eau mais depuis 1995 est venu s’ajouter la découpe laser qui a très vite pris le dessus, étant plus rapide. Néanmoins le jet d'eau reste dans la course car il atteint des découpes d'épaisseurs non réalisables au laser, sans compter sur les nombreuses matières différentes qu’il peut couper… Nous faisons également du pliage industriel. Notre succursale luxembourgeoise  œuvre également dans la gravure 3D. 

A quels secteurs peuvent s’appliquer la découpe au laser et au jet d’eau ?

L’aéronautique, l’agriculture, l'agro-alimentaire, les articles métalliques signalétiques, le mobilier, la décoration, l'automobile, les charpentes métalliques, l’énergie, la ferronnerie, le ferroviaire, le levage manutention, le secteur naval ou encore le pharmaceutique.

Quels sont les avantages de la découpe au laser ?

Ce procédé associe précision, vitesse et finition tout en permettant d’optimiser au mieux la répartition des pièces dans une tôle. Elle offre également la possibilité de travailler des prototypes, pièces uniques ou séries. Les machines que nous utilisons ont une puissance de 5000 Watts, deux tables de découpe et sont performantes sur l’acier, l’inox et l’aluminium. 

Et pour ce qui concerne la découpe au jet d’eau ?

Cette technique permet grâce à l'eau à très haute pression, pure ou chargée d'abrasif, de couper tous les matériaux même les plus résistants. Elle est très utile pour découper la pierre, le caoutchouc, la faïence ou encore le plastique. Il n’y a pas de chauffe dans la matière et donc pas de déformation de la structure du matériau. Équipées de têtes dynamiques, nos deux machines de 4800 bar évitent la dépouille dans les fortes épaisseurs pouvant atteindre les 120mm dans les métaux. Selon les besoins de nos clients, notre succursale de Péruwelz possède une machine spécialisée dans la découpe de plexiglass et de panneaux de fibres de bois collées et pressées (MDF).

Combien d’agents de découpage au sein de Lasere et de ses succursales ?

Sur le site de Gembloux, nous sommes actuellement 17. Pour les trois sites, nous sommes environ 50 personnes.

Quels types de pièces découpez-vous ?

Le plus gros de nos découpes est destiné à la construction métallique et la ferronnerie. Des plats en aciers de différentes épaisseurs, des limons d’escaliers, etc. Ensuite viennent s’ajouter différents domaines dont l’aéronautique, le naval, le ferroviaire, le pharmaceutique, etc. Pour ceux-ci les matières varient : inox, aluminium, acier.

Comment sont formés les agents ? 

Ils sont formés dans nos locaux. Ceux-ci possèdent généralement un diplôme de l’enseignement secondaire. L’objectif est qu’ils apprennent à utiliser la machine et donc qu’ils comprennent son fonctionnement.

Comprendre le fonctionnement de la commande numérique est très vite acquis. Par contre le réglage de coupe est souvent plus délicat sur ces machines. Autour de ceci vient également s’ajouter toute l’organisation du travail. Nous sommes certifiés EN1090 (traçabilité des matières et manuel de qualité de coupe) et nous avons donc des règles strictes à suivre. Pour être à son aise, il faut compter 6 mois de formation. Il y a des formations complémentaires pour la manutention des tôles, un brevet cariste s’il n’a pas été obtenu précédemment, etc.

Un habit de protection est-il nécessaire ? 

Oui. Qu’il s’agisse de la découpe laser ou jet d’eau les tenues sont identiques : pantalon de travail, chaussures de sécurité, gants spéciaux, etc.

Quelles qualités essentielles faut-il posséder pour exercer ce métier ?

Il faut être organisé, rigoureux, autonome et pouvoir travailler en équipe.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.