M. Beke, Managing director

Interview réalisée en juillet 2017

Pour quelle agence de publicité travaillez-vous ?

Je travaille pour le groupe Havas qui regroupe l’ensemble des disciplines principales de publicité en marketing-communication telles que les médias et la création. Dans le groupe, on retrouve un grand nombre de métiers différents. 

La volonté première de notre agence est de « retrouver de l’utilité, du sens, du lien entre les consommateurs et les marques ».

Quel est votre parcours (scolaire/supérieur/professionnel) ?

J’ai étudié à l’IHECS en communication option « animation socioculturelle et éducation permanente », je ne me suis pas spécialisé dans la publicité directement. Après mes études de communication, j’ai décidé de faire un master complémentaire en management à la VUB.

Au début de ma carrière, j’ai travaillé à Paris comme attaché de presse. Ensuite j’ai fait du marketing digital dans le secteur public et financier. En 2011, je suis entré chez Havas afin de lancer le département « réseaux sociaux ». Après je suis allé chez Social Lab pour devenir Account Director puis Managing Director pour la Belgique. Enfin, en 2015, je suis revenu chez Havas pour gérer l’espace Arena media, l’agence media au sein du groupe Havas.

Quelle est votre « journée-type » ?

Il n’y a pas de « journée-type » justement. Mon rôle principal est de piloter les équipes stratégiques et planning. Je suis également chargé des relations avec les clients. Je rencontre des personnes d’univers très différents, qu’ils soient du secteur financier, de l’automobile, du FMCG (Fast-Moving Consumer Goods, autrement dit les produits de grande consommation), ou encore de l’Entertainment.

Quels sont les conseils que vous donneriez à un jeune qui voudrait se lancer ?

Pour se lancer dans le domaine de la publicité, il faut avant tout être curieux. Je suis moi-même professeur à l’IHECS et à Solvay et j’essaye de montrer une vision large de ce qui existe au sein du domaine. Le mieux pour un jeune est d’essayer de se spécialiser dans l’une ou l’autre chose durant son parcours pour devenir à la fin de ses études, tout à fait opérationnel. Je trouve personnellement que la formation initiale reste trop éloignée de la réalité des métiers et c’est pour cela qu’il faut s’investir au sein des écoles. 

Qu’est-ce qui vous plait le plus dans votre fonction ?

Comme je l’ai dit précédemment, c’est avant tout la diversité et les rencontres. J’aime beaucoup réfléchir aux problématiques spécifiques de chaque produit et ce que ça implique. Notre boulot demande de s’intéresser, d’observer le monde et de voir comment les consommateurs y évoluent.

Utilisez-vous les langues dans votre métier ?

Comme dans beaucoup de métiers le bilinguisme anglais néerlandais est toujours un atout. Cependant dans le monde de la publicité, cela dépend un peu des métiers. Il y a beaucoup de personnes qui travaillent dans l’envers du décor et les langues sont surtout importantes pour ceux qui côtoient les clients. Elles sont indispensables pour les Account manager, par exemple. 

Quels sont pour vous les métiers principaux d’une agence de pub ?

Une agence média reprend énormément de métiers qui sont de deux types : d’un côté les chargés de planning stratégique et des relations clients et de l’autre les responsables d’achats médias, spécialisés en stratégie média. Ils s’occupent d’acheter de la pub sur les réseaux sociaux, aux chaines de télévisions, aux radios, des environnements Google et des espaces dans la presse écrite. Ce sont des métiers fort liés aux médias ou aux types de contenu.

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.