Mademoiselle Luna, Djette

Interview réalisée en juillet 2011

Mademoiselle Luna est dj mais aussi chroniqueuse musicale.

 

En quoi consiste concrètement le métier de dj?

Etre à l'écoute quotidiennement de la musique, des nouveautés, des tendances, savoir ce que les gens aiment écouter et sur quoi ils aiment danser. Pour moi, le métier de DJ, c'est mettre de la musique pour faire plaisir aux publics et leur faire découvrir des nouveautés.

 

Exercez-vous ce métier à temps plein ou avez-vous une autre activité professionnelle?

J'ai la chance d'exercer ce métier à temps plein parce que j'ai beaucoup de demandes et beaucoup d'activités en plus des mix, comme une émission de radio, une chronique dans le magazine Public Belgique, de la production de musique...

 

Quel est votre parcours?

J'ai commencé comme barmaid au Fuse à 18 ans puis j'ai monté un groupe de danse avec des amis pendant 10 ans. Quand j’ai arrêté de danser, j'ai pris la gérance d'un club sur Bruxelles et c'est là que j'ai commencé à mixer. Cela fait huit ans maintenant.

 

Où mixez-vous le plus souvent?

Je mixe partout. Je n'ai pas d'endroits fixes, pas de résidence, comme on dit dans notre jargon. Je mixe 80% du temps en Belgique et le reste à l'étranger.

 

Comment avez-vous appris à être dj?

En apprenant avec un ami DJ. Après, c'est de l'entrainement, encore et toujours.

 

Qu'est-ce qui vous a attiré dans ce métier?

Faire danser et sourire les gens. La musique a ce pouvoir de rendre heureux ou triste. J'adore choisir la musique qui fera plaisir aux autres. C'est très enrichissant.

 

N'est-ce pas difficile d'être une femme dans un milieu essentiellement masculin?

Non, pas pour moi. J'ai été très vite acceptée. J'aime bien travailler dans un milieu masculin, les hommes « se prennent moins la tête » que les femmes.

 

Continuez-vous à vous "former"? Y a-t-il de nouvelles techniques? De nouveaux "outils" à utiliser?

Mixer, c'est une évolution perpétuelle. On apprend toujours de nouvelles choses car la musique change tout le temps  et le matériel évolue sans cesse. J'ai commencé avec des vinyles, maintenant je joue avec des CDs et je vais bientôt mixer avec des clés USB.

 

D'après vous, quelles sont les qualités et les compétences à posséder pour devenir d?

Aimer la musique, être à l'écoute des autres, ce sont les deux choses les plus importantes pour moi. A partir de là, on peut faire de bonnes choses.

 

Qu'est-ce que vous appréciez le plus dans votre travail? Le moins?

Ce que j’aime le plus, c’est l'échange avec les gens. Quand je passe une soirée où l'ambiance était énorme, je repars de là boostée et pleine d'ondes positives. J'aime tout dans ce métier, je vis de ma passion.

 

Quels sont les conseils que vous donneriez à un-e jeune qui veut se lancer?

Etre tenace, s'entrainer encore et encore et s'entourer des bonnes personnes pour évoluer...

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.