Marina Aubert, Copywriter

Interview réalisée en août 2009

En quoi consiste votre activité au quotidien ?

Tout d'abord, je dois rendre visite à mes clients pour parler avec eux du fonctionnement de leur entreprise. Nous discutons de stratégies de communication tant en ligne qu'hors ligne. Ensuite, je rédige des articles sur leur site Internet et je crée leur newsletter. Il faut savoir cibler ce que l'on veut faire passer comme message, il faut vraiment aller à l'essentiel. 

Je m'occupe également d'entretenir et de développer mon réseau en ligne et hors ligne (clients, intermédiaires, agences web). Pour cela, je dois rester informée des nouveautés et des innovations du secteur.

Quelles sont les qualités nécessaires pour exercer votre profession ?

Je dirais avant tout qu'il faut être curieux et proactif. Pour moi, ce sont les deux qualités essentielles à ce métier.

Quels sont les avantages et inconvénients de votre métier ?

C'est un métier passionnant car, comme je l'ai déjà dit, il est en constante évolution. En revanche, cette évolution entraine une certaine instabilité et ce n'est pas toujours évident à gérer. 

Quelles études avez-vous suivies pour accéder à votre profession ?

J'ai fait un graduat en Communication, car à l'époque, ce métier n'"existait pas" à proprement parler. Aujourd'hui, il est possible de faire un bachelier en écriture multimédia à Bruxelles et à Charleroi. Ces formations sont très utiles et préparent bien au métier de copywriter.

Pourquoi avez-vous choisi ce métier ?

Je l'ai choisi parce que j'aime valoriser les savoir-faire et les initiatives des publicitaires, ce sont des gens très créatifs. J'aime aussi ce qu'Internet nous apporte en termes d'innovation et d'interaction avec notre vie quotidienne. C'est en voulant allier ces deux passions que j'ai trouvé ma voie. 

Que diriez-vous à un jeune qui souhaite se lancer dans cette voie ?

Les besoins de ces métiers sont très grands, mais pas encore formulés. En effet, les entreprises ne sont pas encore complètement conscientes de leurs besoins en termes de communication sur Internet. Par contre, dès qu'on leur en parle, elles se rendent compte de l'importance du copywriting. Il faut donc prendre son bâton de pèlerin et ne pas attendre un CDI tout cuit...d'ailleurs, il y en a très peu!

Avez-vous une anecdote à raconter ?

Mon premier employeur (qui n'avait aucune idée de mes compétences en la matière quand il m'a engagée) m'a un jour dit : "Avant, j'avais peur que mes clients aillent visiter notre site web. Aujourd'hui, je suis fier de leur montrer!".

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.